MEDIA



image
Assote - 11/06/2020 - 0 Commentaire(s)

Hommage à toi cher François Koami


La mort ne t’emporte pas, elle multiplie ta vie dans chacun de nos bras ! Repose en Paix ! Il y a dix ans que nos chemins se sont croisés à Accra pour la mise en place de notre réseau West Africa Wash Journalists Netmork (WASH-JN). Avec les autres consœurs et confrères fondateurs de ce creuset, nous partagions la même passion et prenions l’engagement d’utiliser notre plume, nos micros ou encore nos caméras pour montrer l’évidence du manque d’accès à l’eau et aux services d’assainissement que vivent de milliers de personnes de l’Afrique de l’ouest avec des conséquences sur leur santé et leur bien-être.

A l’époque, nous nous sommes promis de ne jamais faillir ni trahir cet engagement d’interpellation et d’appel à l’action des gouvernements de nos différents pays.

Il y a quelques mois, en septembre 2019, nous nous sommes retrouvés encore à Accra pour faire le bilan et prendre un nouveau départ. A cette rencontre, avec ceux qui te connaissaient comme moi, nous t’avons revu complètement affaibli par la maladie mais toujours avec la même énergie et la même passion pour le combat citoyen pour l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement dans notre sous-région. Nous étions inquiets pour toi au moment de regagner chacun notre pays. La veille, tu as couru à l’hôpital après un malaise. Je n’ai pas eu l’occasion de te dire au revoir avant de quitter l’hôtel pour l’aéroport le lendemain. Depuis, tu as continué à lutter contre la maladie jusqu’à ce 5 juin 2020 où après ton départ pour l’au-delà, toute la presse togolaise a décidé de te rendre hommage pour ton combat.

Au Togo, en Afrique de l’ouest comme ailleurs dans le monde, tu as donné la preuve de ton engagement et tu as été récompensé en 2010 pour la qualité de tes productions à l’issue du Concours Wash Medias Award pour ton magazine “Etat des lieux de l’eau l’hygiène et l’assainissement au Togo”, French category; (https://www.wsscc.org/2010/09/10/wash-media-awards-presented/).

Cher ami François, tu étais un journaliste amoureux de ton métier, tu étais un professionnel que tous tes collègues appréciaient. Mais, tu n’étais pas seulement un journaliste engagé pour la cause des personnes qui n’ont pas accès à l’eau et à l’assainissement, tu étais aussi un ami et un frère avec qui nous partagions nos regrets et des questionnements sur notre vie sur terre. Tes grandes qualités humaines et ton altruisme faisaient que ta compagnie était recherchée et appréciée de tous.

Aujourd’hui, tu manques à toute ta famille. Ton amitié fidèle et inconditionnelle va grandement manquer aux membres de notre réseau WASH-JN pour lequel tu t’es toujours battu. Tu étais toujours disponible et prêt à partager tes idées pour le faire grandir et le voir mieux servir notre cause. Personnellement, je te dis Merci d’avoir toujours cru en moi et à l’occasion du renouvellement de mon mandat à la tête de notre réseau, je t’ai vu une fois encore spontanément appelé les membres à me renouveler leur confiance. Je garderai de toi le souvenir d’un homme passionné par la radio, porteur de la cause des personnes qui attendent toujours d’avoir accès à l’eau potable. En nous laissant sur le quai de la vie, tu nous as quittés afin de partir en voyage vers des contrées certainement paradisiaques.

Ton départ nous a plongés dans l’émotion et la tristesse de ne plus te voir en ce bas-monde. Pourtant, chacun d’entre nous sait que tes bonnes actions en faveur des personnes qui n’ont pas accès à l’eau et à l’assainissement et ta grande sagesse ne peuvent que t’amener à une vie après la mort faîte de beauté, de soulagement et repos serein. Il nous faut trouver une consolation en nous disant que ce dernier voyage que tu entreprends est un voyage vers un paradis mérité, dont personne vraiment ne peut parler… Il nous faut faire notre deuil et te laisser partir en paix. Il nous faut accepter que la mort fait partie du chemin de la vie. Elle le continue et nous devons la concevoir comme une étape de notre destinée personnelle.

Cependant, la mort d’une personne ne peut effacer tous nos beaux souvenirs et nos belles pensées pour elle. Nous penserons à toi, chaque jour et chaque fois que défendrons la cause qui nous a uni, avec douceur et plein d’amour. Nos pensées affectueuses t’accompagneront sur ton nouveau chemin.

Au nom de tous les membres du réseau WASH-JN, j’adresse à ta femme, tes enfants, tes parents, tes consœurs et confrères et à toute la presse togolaise, mes plus sincères condoléances.

Alain TOSSOUNON Coordonnateur WASH-JN

Lire aussi

0 Commentaire(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.