ECONOMIE



image
- 28/01/2022 - 0 Comment(s)

Ostruction au niveau des postes de péage : La SAFER encourage le système automatisé

Dans le souci de permettre à tout usager de la route de franchir les péages sans difficultés liées à l’obstruction ou à la monnaie, le Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER) entame le passage progressif des procédés manuels en mode automatisé avec une phase pilote qui a pris en compte les péages de Davié, Vodougbé et d’Aképédo. Après observation et appréciation positives sur l’état de la mise en place du nouveau système, le gouvernement a donc permis l’ouverture des couloirs automatisés en vue de leur usage et exploitation.

Pour emprunter les routes déjà automatisées, l’usager qui en fait option doit obligatoirement s’abonner pour obtenir à volonté une carte ou une vignette. Si la carte est à l’image d’un badge et se tient dans la main, la vignette se place sur le par brise du véhicule. Les deux éléments jouent un même rôle : celui de céder le passage à l’usager abonné en faisant lever la barrière. Une formule automatique plus actuelle que le paiement par espèces comme à l’accoutumée.

La SAFER, pour rapprocher le système d’abonnement à tous les usagers a multiplié les lieux. Outre le www.safer.tg et la direction générale sise à Lomé dans le quartier Cacaveli, huit bureaux de la société des postes du Togo sont sollicités pour offrir aussi le service du genre. Il s’agit des bureaux de poste d’Aného, de Baguida, de Sanguéra d’Adétikopé, de Tsévié, de Sokodé, de Kara et de Dapaong.

Le coût de l’abonnement s’élève à dix mille (10000) FCFA avec cinq mille (5000) de crédit. Une fois l’abonnement effectif, l’usager qui arrive au poste de péage automatisé devra choisir, à l’aide des signalisations, la voie correspondant à son mode de paiement. Ainsi, les abonnés devront emprunter la voie disposant de la signalisation du télépéage (t) et payer par carte ou par vignette. Les autres voies sont ouvertes pour le paiement en espèces. Comment se fait le paiement par carte dans le couloir automatisé ?

1- Posez la carte sur le lecteur de la borne ;
2- La borne émet un signal sonore ;
3- Retirez la carte ;
4- Prenez le reçu ;
5- Attendez la levée de la barrière ;
6- Partez.

La SAFER prépare ainsi les citoyens à une utilisation digitalisée des péages. Au-delà de la dimension de la fluidité au franchissement des péages, l’automatisation rend plus efficace le fonctionnement. Au plan géographique, les postes de péage déjà automatisés sont tous dans la région maritime : Davié dans la préfecture de Zio, à 30 km à la sortie Nord de Lomé sur la route nationale n°1; Vodougbé dans la préfecture des Lacs, à 45 km à la sortie Est de Lomé sur la RN2 et celui d’Aképédo (préfecture de l’Avé), à 27 km de la capitale sur le grand contournement.

La SAFER dont la mission principale est de mobiliser les ressources nécessaires pour financer les travaux d’entretien routier multiplie quotidiennement les efforts au profit de tous les usagers de la route. Les travaux de l’entretien routier ont un coût. C’est dans cette logique que les premiers responsables de cette entité ne cessent d’attirer l’attention sur les impacts très néfastes de la surcharge qui entraîne une dégradation précoce de l’ensemble du réseau routier. Vite la route se dégrade, plus l’Etat met les moyen et cela, en défaveur des autres secteurs qu’ils soient prioritaires ou non.

Pour améliorer les recettes, la société en charge du bon état de la route a davantage installé les postes de péage de par le pays. Mis à part les anciens postes de péages tels que ceux de Davié, Sotouboua, Aného et Sanguéra, on peut citer ceux d’Aképédo, de Kpélé Adeta, d’Evou Apégamé, d’Aledjo, de Défalé, de Tabligbo, de Ponio et de Tohoun en cours d’ouverture.

En rappel, la SAFER est membre de l’Association des Fonds d’Entretien Routier Africain (AFERA) et de son Groupe Focal de l’Afrique de l’Ouest (GFAO). Ces associations ont pour objectif l’échange sur les pratiques de financement de l’entretien routier et le fonctionnement des fonds mobilisés.

Ces échanges permettent à chaque Etat d’améliorer la gestion des problématiques liées au réseau routier. Pour emprunter les couloirs automatisés des Péages, les abonnements sont disponibles à la direction de la SAFER, sur le www.safer.tg et dans 08 bureaux de la société des postes du Togo.  

La Rédaction

Lire aussi

0 Commentaire(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.