Newsletter

Une décision politique en faveur de la lutte contre le paludisme au Togo : Le diagnostic et le traitement désormais gratuits

Une décision politique en faveur de la lutte contre le paludisme au Togo : Le diagnostic et le traitement désormais gratuits
Publié le : 10/05/2019 commentaire(s) (0)

Le diagnostic du paludisme par le Test de diagnostic rapide (TDR) et le traitement des cas graves par l’Artesumate et l’Artéméther injectable, sont désormais gratuits sur toute l’étendue du territoire national. Annoncée depuis le 02 mai dernier par le ministre de la Santé, le Professeur Mijiyawa Moustafa, cette décision est entrée en vigueur depuis le lundi 08 mai dernier et dans toutes les formations sanitaires.

Cette mesure prise par les plus hautes autorités sanitaires, s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre le paludisme horizon 2017-2022. Elle est mise en œuvre par le gouvernement togolais avec le concours de partenaires internationaux tels le Fonds Mondial, la Chine, la Banque Mondiale et notamment l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Cette mesure louable vise entre autres, à renforcer le dispositif mis en place par le gouvernement, afin de venir à bout de cette maladie endémique qui sévit actuellement dans la plupart des Etats de l’Afrique subsaharienne.    

Il faut rappeler que malgré les nombreuses campagnes de sensibilisations et de distributions de moustiquaires imprégnées sur tout le territoire, les cas de morts du fait du paludisme se multiplient.

D’ailleurs, selon l’OMS, après des années de progrès réguliers dans la lutte contre le paludisme, on constate désormais une stagnation des progrès. Et d’après le dernier Rapport sur le paludisme dans le monde de l’OMS, aucun progrès significatif n’a été accompli en matière de réduction des cas de paludisme entre 2015 et 2017. Et l’on estime à 435.000, le nombre de décès dus au paludisme en 2017, un chiffre pratiquement inchangé par rapport à l’année écoulée.


C’est ainsi que l’urgence d’agir pour relancer l’action mondiale contre le paludisme, a été décrétée et il revient aux pays les plus touchés par cette maladie de s’approprier ce défi. Le Togo fait ainsi sa part en prenant cette décision louable de rendre gratuits le diagnostic et le traitement de cette maladie.

Rappelons qu’à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, édition 2019, l’OMS, à travers la campagne mondiale « Zéro Palu ! Je m’engage », s’est jointe aux partenaires et à la Commission de l’Union africaine pour faire du paludisme une priorité politique de nos Etats, mobiliser des ressources supplémentaires et donner aux communautés les moyens de s’approprier la prévention et la prise en charge de la maladie.

JPB

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message