Newsletter

ULTIME CHATIMENT

ULTIME CHATIMENT
Publié le : 27/06/2019 commentaire(s) (0)

Un charlatan a frôlé la mort le mois dernier. Il a été sauvé in extremis par des jeunes qui passaient par hasard sur les lieux.            
De quoi s’agit-il exactement ? En mai dernier, le sieur Taki, 57 ans, charlatan de son état, devrait délivrer d’un mauvais sort, son client Yao, 21ans, apprenti maçon.
           
Souffrant des maux d’yeux, Yao était allé, accompagné de ses parents, consulter le soi-disant voyant. Celui-ci devait interroger ses divinités pour connaître la cause de cette pathologie.
           

A l’issue de la consultation, le charlatan conclut à un acte de sorcellerie. Il intima alors l’ordre au malade d’avouer les forfaits pour lesquels le fétiche le puissent.
            Face au refus de Yao d’avouer ce qu’il n’a pas fait, le charlatan véreux poursuivit son harcèlement jusqu’à promettre la mort à son client. Une mort qui allait frapper après trois jours. Malgré les supplications des parents, le charlatan et le malade campèrent chacun sur sa position.

Les trois jours prescrits par le charlatan sont passés sans que rien ne se produisit. C’est alors que Yao, désormais fortifié, planifia des représailles contre son « tortionnaire». Il se cacha dans le creux d’un arbre dans l’emprise du chemin qui menait au champ du sieur Taki. Muni d’un gros et flexible bâton, il infligea au charlatan des sévices corporels qui ont failli lui coûter la vie.            

Fort heureusement, l’homme fut sauvé de justesse par des jeunes qui étaient de passage. Ce dernier, le conduisirent au centre de soins. Mais il semblerait que le bourreau menace toujours de récidiver. Excès de colère, n’est-ce pas ?
 

B. TALOM

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message