Newsletter

Situation sécuritaire du premier semestre de l’année 2019 au Togo : Déjà 40 braquages avec 142 millions de FCFA emportés

Situation sécuritaire du premier semestre  de l’année 2019 au Togo : Déjà 40 braquages avec 142 millions de FCFA emportés
Publié le : 11/07/2019 commentaire(s) (0)

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehane, a fait le point  le mardi 09 juillet dernier  au  cours d’une conférence  de presse, sur la situation sécuritaire au Togo durant les premiers six mois de l’année 2019. Le bilan de ce premier semestre concerne particulièrement des drames causés par des braquages, des vols à main armée, des conflits communautaires, des assassinats et des trafics des produits prohibés sur le territoire togolais. Le ministre avait à ses côtés lors de cette rencontre avec les professionnels des medias  la Présidente de la  Commission Nationale des droits de l’homme (CNDH),  Mme Nakpa Polo, ainsi que des officiers de la gendarmerie et de la police nationale.

Selon le ministre, on note au cours des six premiers mois de l’année, 40 cas de braquages ayant occasionné 04 morts, 18  blessés et une somme totale de 142 millions de FCFA emportée. Le bilan fait également état de 32 vols à main armée dont 04 déjoués, mais qui ont causé tout de même 06 blessés et 4 millions de FCFA dérobés, des chiffres en augmentation par rapport à l’année précédente à la même période. Le rapport déplore par ailleurs une soixantaine de cas d’assassinat, 8 cambriolages et 6 conflits communautaires. Concernant l’usage de stupéfiants et de substances psychotropes, il a été saisi, de janvier à juin, 3636 kg de cannabis.

L’opération Entonnoir, initiée afin de lutter contre le trafic et la commercialisation de l’essence frelatée, a permis de saisir 382 361 litres de carburant de contrebande. 164 voitures et 41 motos ont été par ailleurs confisquées dans le cadre de cette opération. Le ministre, tout en déplorant ces statistiques, a renouvelé les condoléances du gouvernement aux familles des victimes et invité les populations à plus de vigilance et à une franche collaboration avec les forces de sécurité, afin de venir à bout de la violence et de la délinquance.

Aussi a-t-il  mentionné qu’il est normal que le peuple puisse compter sur les forces de l’ordre pour sa sécurité, cependant les concitoyens doivent également prendre conscience que les services sécuritaires de l’Etat ne peuvent  pas tout faire à eux seuls. Pour ce faire, le ministre en charge de la sécurité et de la protection civile a exhorté  les compatriotes qui constatent qu’ils ont une crevaison, à s’arrêter là où il y a un peu plus de public. « Si vous trouvez les agents de sécurité, c’est encore mieux », a  conseillé le chef de la sécurité civile.

Notons que ce bilan effrayant n’a pas touché les nombreux cas d’accidents graves de circulation enregistrés sur toute l’étendue du territoire national depuis le mois de janvier jusqu’à fin juin. 
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message