Newsletter

Riposte à la propagation de la pandémie au coronavirus au Togo: A travers des mesures significatives, le gouvernement prend ses responsabilités

Riposte à la propagation de la pandémie au coronavirus au Togo: A travers des mesures significatives, le gouvernement prend ses responsabilités
Publié le : 20/03/2020 commentaire(s) (0)

Au total, 8 mesures ont été  prises au cours du conseil des ministres pour lutter contre la propagation du virus sur le territoire togolais, à savoir :
1-la suspension pour deux semaines, à compter du vendredi 20 mars 2020, de toutes les liaisons aériennes en provenance des pays à haut risque à savoir l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne.
2-L’annulation de tous les évènements internationaux prévus au Togo pendant 3 semaines à compter de ce jour 16 mars 2020.  
3-La suspension des missions officielles non essentielles vers les pays à haut risque à compter de ce jour 16 mars 2020.
4-L’auto-isolement obligatoire de quatorze (14) jours pour toute personne arrivant au Togo et ayant séjourné dans un pays à haut risque. Des sanctions fortes sont prévues, en cas de non-respect d’auto-isolement.
5-Le gouvernement togolais déconseille de voyager dans les pays où sévit la pandémie.  
6-L’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes sur toute l’étendue du territoire national pour un mois à compter du jeudi 19 mars 2020 à minuit.
7-Le renforcement de la surveillance et des mesures individuelles et collectives de prévention et de protection : se laver les mains au savon, recourir au gel hydro alcoolique, ne pas se serrer les mains en se saluant, éviter des accolades et des embrassades, etc.
8-Le déblocage d’une enveloppe de deux milliards de FCFA pour les actions urgentes.

La Conférence des Evêques du Togo joue sa partition

S’inscrivant dans la même logique, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu public un communiqué portant une série de recommandations en vue de la limitation de la propagation de la pandémie. Pour protéger leurs fidèles des effets de cette pandémie, les  Evêques invitent chacun à suivre scrupuleusement les consignes que les autorités sanitaires  ont déjà mises en place et les dispositions qu’elles seront amenées à prendre pour prévenir et lutter contre le Coronavirus. Ils en appellent au sens de responsabilité et au civisme du peuple de Dieu, pour le bien de tous. En ce qui concerne les  célébrations eucharistiques et autres rassemblements liturgiques, et afin de se conformer aux mesures déjà annoncées par les autorités sanitaires, la CET fait des recommandations. Elle   préconise  les dispositions suivantes, à observer à partir du lundi 16 mars 2020 :
– Surseoir au baiser et autres gestes de paix, notamment, ne pas se donner d’accolades ou se serrer la main.
– Recevoir le Corps du Christ dans la paume de la main plutôt que sur la langue.
– Supprimer les bénitiers à l’entrée des églises et des chapelles. En remplacement du geste liturgique de purification et de demande de pardon à Dieu de se signer avec de l’eau bénite, les Évêques recommandent que le rite d’aspersion soit fait au début de toutes les messes dominicales là où ce rite est observé.
– Se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon avant la distribution de la Communion. Tout en exhortant leurs fidèles  à ne pas céder à la panique, les Evêques togolais invitent ces derniers à rester très vigilants mais sereins ; à garder l’espérance de la découverte d’un vaccin et de remèdes efficaces contre cette pandémie.

La Fédération Togolaise de Football prend ses responsabilités

De son côté, la Fédération Togolaise de Football (FTF) assume sa part dans la lutte pour la réduction de la propagation de la pandémie en  annonçant la suspension de toutes les compétitions nationales jusqu’à nouvel ordre. «Suite aux mesures prises en Conseil des ministres du lundi 16 mars 2020, notamment celle interdisant tout regroupement de plus de cent (100) personnes, le Comité Exécutif de la Fédération Togolaise de Football, après avis de son Comité d’Urgence, a décidé, à compter de ce jour jusqu’à nouvel ordre, de la suspension de toutes les compétitions nationales de football», lit-on dans un communiqué rendu public par l’instance dirigeante du football national. Elle invite également les acteurs du football national à s’associer aux efforts du gouvernement en vue de juguler la crise sanitaire du coronavirus en respectant scrupuleusement les mesures et consignes édictées à cet effet par les autorités compétentes. Aux termes de ce communiqué,  la coupe de l’indépendance, le championnat des  deuxième et première divisions sont donc suspendus.

L’Ambassade de France au Togo appelle ses ressortissants  à l’observation des consignes du gouvernement togolais

La pandémie au coronavirus étant devenue un fléau mondial, l’ambassade de France au Togo, de son côté, appelle les ressortissants français résidant au Togo à ne pas céder à la panique. Il leur demande d’observer les consignes et recommandations du gouvernement togolais. En cas d’éventuel problème, indique  l’ambassadeur Marc Vizy qui a signé le communiqué, une cellule de réponse téléphonique, joignable au +228 22 23 46 00 est mise en place. Pour ce qui concerne  les suspensions des liaisons aériennes figurant dans le communiqué rendu public par le gouvernement togolais, il est vivement conseillé aux français de passage au Togo de contacter leur compagnie aérienne afin d’anticiper leur retour pour ne pas rester bloqués au Togo. Le diplomate français recommande à ses compatriotes résidant au Togo de tenir obligatoirement  compte de cette mesure avant d’envisager un déplacement en France. Le communiqué poursuit en soulignant que les autorités togolaises, concernant les frontières terrestres, ont décidé de renforcer les contrôles sanitaires aux frontières terrestres qui ne sont pas fermées pour ce qui concerne le Togo. Les voyageurs sont toutefois invités à se renseigner sur la position des autorités béninoises, burkinabè ou ghanéennes et notamment sur les mesures d’auto-isolement éventuellement décidées. « Des mesures ont été prises par l’ambassade pour l’auto-isolement. A partir de la date du communiqué, les personnes arrivant d’un pays à haut risque, dont la France, par voie aérienne (ou par voie aérienne et terrestre) doivent se placer en situation d’auto-isolement (rester à domicile avec le minimum de contacts y compris avec les membres de sa famille) pendant 14 jours et prévoir un suivi médical. Elles peuvent se signaler au Centre Médico-Social de l’ambassade (corinne.joulin@diplomatie.gouv.fr et +228 22 23 46 77) », précise le communiqué.

A compter du dimanche 22 mars au soir et pour 3 semaines, selon le communiqué, les regroupements de plus de 100 personnes sont supprimés. En conséquence, la programmation de l’Institut français du Togo est adaptée.   Pour ce qui concerne le lycée français, ce sont les recommandations de l’OMS qui s’appliquent. Il reste donc ouvert. « Mais si un cas était détecté sur un de ses sites (école ou lycée), une mesure de fermeture de ce site serait décidée », signale le communiqué.  L’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy, appelle au respect de ces consignes et recommandations et rassure que des consignes actualisées seront diffusées en fonction de l’évolution de la situation.  

Ricardo
 

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message