Newsletter

Ramadan 2021 au Togo : Les musulmans appelés à respecter les mesures édictées par le gouvernement

Ramadan 2021 au Togo : Les musulmans appelés à respecter les mesures édictées par le gouvernement
Publié le : 16/04/2021 commentaire(s) (0)

Comme de coutume, la Communauté musulmane à l’instar de tous les musulmans du monde démarre le Jeûne du Ramadan, le 13 avril 2021. Un temps de carême souvent marqué par des rassemblements importants dans les mosquées et autres endroits. Le gouvernement en lien avec l’Union Musulmane du Togo (UMT) a pris des mesures spécifiques pour limiter la propagation de la pandémie de la COVID-19 en cette période.            

A quelques heures de l’apparition du croissant lunaire, annonciateur du jeûne obligatoire du Ramadan, le gouvernement a publié un communiqué pour éclairer la communauté musulmane sur la conduite à tenir lors du jeûne.
           

Le jeûne du Ramadan a démarré ce mardi pour une période de 29 ou 30 jours. Pour la deuxième année consécutive, le Ramadan se déroule dans un contexte très difficile marqué par des risques de contamination du coronavirus, une maladie qui n’épargne personne et qui sévit actuellement dans tous les pays du monde.
           

En effet, dans un communiqué publié le 10 avril, le gouvernement, soucieux de la protection des populations, surtout en cette période de carême, a pris des mesures, notamment l’interdiction formelle des ruptures collectives de jeûne, interdiction des prières nocturnes, des « Tafsir », l’obligatoire pour les Imams d’organiser plusieurs séries de prières pour les grandes prières de vendredi, etc.
           

Aussi, toutes les prières doivent prendre fin au plus tard à 19h30 durant ce mois de Ramadan. Les prières dans les coins de rue sont également interdites, la surveillance des mesures barrières dans les mosquées renforcées sous la responsabilité des Imams, le maintien des mosquées non autorisées en fermeture jusqu’à nouvel ordre.
           

En outre, le premier appel à la prière matinale ne doit pas se faire avant 4h30. Le Gouvernement rappelle que l’inobservation de l’une de ces mesures dans une mosquée entraîne la fermeture immédiate de celle-ci et l’obligation pour l’Union Musulmane d’infliger des sanctions à tous ceux qui ne respecteront pas ces mesures.
           

Il a été également annoncé le renforcement de la surveillance des forces GMS-Anti-Covid pour le respect de ces mesures spécifiques. L’exécutif appelle les fidèles musulmans à une extrême vigilance et à un respect scrupuleux des mesures édictées.
           

Une séance de sensibilisation a été organisée à l’endroit de ses leaders d’opinion, notamment les Imams, les responsables religieux et les représentants d’associations sur la flambée des contaminations de la COVID-19, afin que ces derniers relaient au sein de la communauté musulmane les mesures barrières édictées par le gouvernement pour un Ramadan réussi.
           

Au cours de cette rencontre, le président de l’UMT, El Hadj Inoussa Bouraïma, avait invité tous les musulmans à respecter impérativement les mesures barrières édictées par le gouvernement, pour se protéger, freiner et stopper la flambée des contaminations à la COVID-19 surtout dans le Grand Lomé.
Il a exhorté les Imams qui ont volontairement ouvert leur mosquée, sans aucune autorisation préalable, à les refermer dans les meilleurs délais sous peine de sanctions.  

Carole AGHEY

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message