Newsletter

Quand l’explosion au port de Beyrouth inspire les autorités togolaises : Une Commission d’inspection du port de Lomé mise en place

Quand l’explosion au port de Beyrouth inspire les autorités togolaises : Une Commission d’inspection du port de Lomé mise en place
Publié le : 25/08/2020 commentaire(s) (0)

Une semaine après l’explosion apocalyptique du port de Beyrouth au Liban, les autorités togolaises prennent le devant pour évaluer les risques éventuels des produits hautement dangereux transitant par le port autonome de Lomé et les mesures à prendre pour anticiper et éviter le drame connu par le Liban.            

C’est à travers une rencontre qui s’est tenue à Lomé le mardi 11 août 2020 que le ministère de la Sécurité et de la protection civile a abordé la question avec les partenaires et les acteurs impliqués. Il a été décidé la création d’une commission d’inspection des magasins portuaires de stockage des marchandises dangereuses.
           

Ce mécanisme de surveillance et de contrôle va permettre au Togo de se conformer aux normes International Maritime Dangerous Goods Code (IMDG Code) qui régit le transport maritime des marchandises à risque.
            Pour le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Gal. Yark Damehame il est important que le Togo se conforme à ce code. « Les efforts doivent se concentrer sur la sécurité et la sûreté des installations portuaires par la veille et la surveillance », a indiqué Yark Damehame, le ministre de la Sécurité.            

Le 4 août dernier, deux explosions d’une rare violence ont ravagé le port de Beyrouth et près de la moitié de la capitale libanaise. Le drame donne un bilan toujours provisoire de 171 morts, plus de 6.000 blessés, environs 40 disparus et plus de 40 000 sans-abris.
           

L’explosion est causée par 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées au port de Beyrouth.


ADK

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message