Newsletter

Pas de répit pour les malfaiteurs: Deux voleurs de motos à la CNSS et à l’OTR dans les mailles de la police judiciaire

Pas de répit pour les malfaiteurs: Deux voleurs de motos à la CNSS et à l’OTR dans les mailles de la police judiciaire
Publié le : 19/09/2019 commentaire(s) (0)

Plus que jamais les autorités en charge de la sécurité de notre pays semblent  être déterminées à en finir avec ces malfaiteurs qui volent, braquent et tuent la nuit comme le jour les paisibles citoyens. C’est dans cette dynamique que les nommés Amayi Clément  et Assoumanou Méliga, membre, d’un réseau spécialisé dans le vol des motos aux heures du service dans les parkings des sociétés publiques et privées dans la ville de Lomé, ont été appréhendés par une équipe  de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).  Ces deux individus ont été présentés à la presse le lundi 16 septembre dernier.

Devant la presse, le porte-parole de la DCPJ, Bakoma Bitédéba, a présenté les nommés Amayi Clément (29 ans) et Assoumanou Méliga (47 ans), tous deux de nationalité togolaise comme les présumés voleurs des motos  du personnel et des visiteurs des différents services à Lomé, notamment ceux de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et l’Office Togolais des Recette (OTR).
Selon la Police, leur interpellation fait suite à une plainte déposée le 4 septembre 2019 par la direction de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pour vol répété de motos dans l’enceinte de ladite institution.            

Une plainte qui a eu le mérite de sauver plusieurs potentielles victimes du réseau qui s’activait à commettre de nouveaux forfaits. Mais ils ont eu des agents de la police à leurs trousses et se sont faits prendre à temps.
           

«… En effet, le nommé Amayi Clément a été appréhendé par une équipe de la DCPJ au siège de l’OTR alors qu’il s’apprêtait à commettre un nouveau forfait. C’est alors qu’entre en jeu le nommé Assoumanou Méliga, qui a pour rôle de receler puis procéder à la revente de l’engin volé.

Interrogés, les mis en cause ont tous reconnu les faits », a expliqué Bakoma Bitédéba, l’officier de police, porte parole de la DCPJ. Engagée résolument à extirper de la population togolaise en général et celle de la capitale en particulier, les criminels et les voleurs, la police nationale, à en croire ce dernier, ne ménage aucun effort pour aller à l’école des astuces d’opération de ces ennemis de la quiétude de la société. Il a sollicité par ailleurs, la collaboration  de tous, indispensable à la réussite de la mission de la Police, celle d’assurer la tranquillité de tous les habitants sur territoire togolais
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message