Newsletter

Nouveaux sites touristiques : Le Ministre EGBETONYO en prospection de dans le Togo profond

Nouveaux sites touristiques : Le Ministre EGBETONYO en prospection de dans le Togo profond
Publié le : 30/01/2020 commentaire(s) (0)

Une équipe de prospection du ministère de la culture, du tourisme et des loisirs, conduite par le Directeur de cabinet, N’DAM Gnazou, a sillonné, du 20 au 25 janvier 2020, plusieurs préfectures de la région des Plateaux. Sa mission était d’identifier de nouveaux sites ayant des potentialités touristiques à viabiliser, à valoriser et à inscrire sur la Liste indicative des sites et monuments du Togo.            

Les six préfectures visitées, Wawa, Akébou, Amou, Kpélé, Danyi et Agou, regorgent de biens culturels et naturels qui peuvent faire l’objet de curiosités et, s’ils sont aménagés, pourront être des sources de revenus pour les collectivités locales.  Ce projet traduit ainsi l’engagement du ministère de la culture, du tourisme et des loisirs à accompagner les préfectures et communes du Togo dans la recherche de moyens pour le financement de leurs programmes de développement socio-communautaires.
           

C’est la préfecture de Wawa qui a accueilli premièrement la délégation qui y a découvert la Cascade de Kpètè-Bèna, le fleuve Wawa frontalier avec le Ghana dans le village de Kessibo et le paysage verdoyant des champs de café et de cacao à Badou.
Dans l’Akébou, les touristes auront le plaisir de découvrir la cascade de Sinsw et ses chutes en toutes saisons de l’année et pourront être logés dans les locaux de l’éco-village dont l’étude de faisabilité est en cours. La cascade de Dèmè, située à 12 km de la route nationale n°5 dans la préfecture d’Amou, dont les chutes s’étendent sur 500m, peut également faire l’objet d’un meilleur aménagement pour aller au-delà du tourisme religieux qui est actuellement fait du site. La mission de prospection a également visité Témédja, un parc zoologique privé en construction où déjà certains animaux sauvages (mammifères, oiseaux, reptiles) peuvent être découverts.             

De là, la délégation s’est rendue dans la préfecture de Kpélé pour évaluer le potentiel touristique de la cascade de Tsiko, du Site historique de Awudomé de Govié qui est le berceau des Ewé (Wudomé) vivant actuellement au Ghana et qui y retournent chaque année pour des rituelles et des fêtes de retrouvailles avec leurs frères et sœurs restés au Togo. Le circuit touristique de cette localité peut aussi comporter le Musée embryonnaire retraçant l’histoire du règne de l’ancien chef guerrier invincible Adzésoklu à Kpélé Tutu. Plus en hauteur, les monts Danyi offrent l’une des plus grandes cascades de la région à Yikpa, une grotte à Ahlon et un paysage naturel pittoresque à Zogladjè. Ledit paysage est un lieu de combat, de 1869 à 1872, entre les natifs de Danyi et les Ashantis du Ghana qui voulaient conquérir le territoire togolais jusqu’au Dahomey, actuel République du Bénin. La grotte où femmes et enfants étaient cachés lors des passages des razzias des ashantis est également un abri sous roche qu’il faut valoriser pour servir de site touristique. Il en est de même pour la cascade qui se trouve à quelques encablures du lieu qui autrefois servait de lieu de ralliement de plusieurs villages des cantons de Yikpa et de Kpélé pour faire face aux caravanes esclavagistes des Ashantis du Ghana.


Dans la préfecture d’Agou, dernière étape de la tournée, l’équipe de prospection a visité le ruisseau thérapeutique du village d’Agou Petsi. Selon les populations riveraines, l’eau de cette source, de par le passé, a permis de guérir certaines maladies déclarées incurables par la médecine conventionnelle. C’est pour cette raison que cette communauté s’est engagée à construire un centre thermal dédié à la guérison de malades qui s’y rendraient. 

Le centre de production de la spiruline à Agou a également reçu la visite de la délégation du ministère de la culture, du tourisme et des loisirs qui, à toutes les étapes de la tournée, a échangé avec les populations enthousiastes et déterminées à mettre en valeur leurs patrimoines.
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message