Newsletter

Mgr Kpodzro traite les leaders de l’opposition de corrompus et d’égoïstes

Mgr Kpodzro traite  les leaders de l’opposition de corrompus et d’égoïstes
Publié le : 07/06/2019 commentaire(s) (0)

L’ancien archevêque de Lomé Mgr Philipe Fanoko Kpodzro tente désespérément de réunir les leaders de l’opposition dans une coalition après l’effritement de la C14 (un regroupement de partis de l’opposition).              

Le prélat a invité tous les responsables de l’ancienne C14 pour leur faire le point sur les rencontres individuelles qu’il a eues avec les leaders des différents partis politiques de l’opposition. Cette initiative du prélat à la retraite vise à créer une unicité d’action et surtout amener les leaders à présenter des listes communes aux élections locales et  s’accorder sur un candidat unique à l’élection présidentielle en 2020.
           

Nombreux sont les Togolais qui se demandent si Mgr Kpodzro est membre actif de l’opposition, lui qui devrait plutôt se mettre au dessus de la mêlée, c’est-à-dire jouer le rôle d’un sage prélat que tous les acteurs politiques de toutes les tendances devraient consulter. Mais malheureusement il se met au service de l’opposition radicale pour laquelle il œuvre ardemment pour la conquête du pouvoir en 2020. Le hic, c’est que la mayonnaise ne semble pas prendre car tous les leaders invités à cette rencontre en son domicile à Amadanhomé  n’ont pas répondu présents. Si l’ancien chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre, a brillé par son absence, il s’est fait représenter par une forte délégation conduite par Francis Pedro Amuzun en lieu et place d’un vice président. Le PNP, le CAR et Togo Autrement ont boudé cette initiative du prélat.
           

Malgré cette situation, Mgr Kpodzro n’a pas manqué de dire les vérités aux leaders présents à cette rencontre. S’il a caricaturé le CAR comme un parti fossoyeur de l’alternance, il a également relevé l’hégémonie de l’ANC qui pense arracher seule cette alternance. Ce qui est impossible, selon lui. « Les soupçons de corruption paraissent de plus en plus fondés », a martelé Kpodzro. Il a indiqué que les leaders de l’opposition sont corrompus en invoquant au passage l’affaire des 30 millions et d’autres sous encore perçus auprès des présidents Alpha Condé de la Guinée et Nana Akufo-Addo du Ghana, tous deux médiateurs dans la crise togolaise. Le prélat aurait pu faire œuvre utile en invitant le peuple togolais à se méfier de ces leaders corrompus de la coalition qui les envoient battre les pavés sous le chaud soleil pendant qu’ils se remplissent allègrement les poches. Ce qui est évident, c’est que les  militants de l’opposition ont la certitude que leur leaders sont des corrompus, une affirmation de Mgr Philipe Fanoko Kpodzro.
           

Tout porte à croire que le prélat à la retraite tente une mission impossible. Malgré la consultation assortie de discussions qu’il a entreprise, certains leaders de l’opposition ont boudé la rencontre. Ce qui laisse présager que le candidat unique de l’opposition recherché par le « facilitateur » Kpodzro pour 2020 est un mort-né. Selon un cadre de l’ANC, « notre parti politique a une assise nationale contrairement à certains partis politiques comme le CAR qui se limite dans la préfecture de Yoto ou le parti ADDI qui se bat comme un beau diable dans le grand Tône contre le parti UNIR. Les autres partis restants de la C14 n’ont jamais gagné le moindre siège à l’Assemblée Nationale. C’est pourquoi nous ne cautionnerons jamais un  candidat unique de l’opposition qui ne viendra pas de notre parti », a martelé ce militant. L’on se demande pourquoi un candidat unique de l’opposition en 2020 alors même que le mode du scrutin est à deux tours.
           

L’on peut dire sans se tromper que soit le prélat s’ennuie dans sa retraite et se donne du boulot, soit il est instrumentalisé par un groupuscule qui lui donne du travail inutile. En tout cas, il a éclairé les Togolais sur les faits de corruption des leaders de la coalition de l’opposition qui, paradoxalement, ne se privent pas de dénoncer à longueur de journée des cas de corruption de nos gouvernants. Avec les affirmations de Mgr Kpodzro il apparait clairement que ces leaders de l’opposition sont de vrais corrompus.
 

Aliziou Dominique        

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message