Newsletter

Lutte contre la propagation du Coronavirus Le CDQ Bè-Agodo en action

Lutte contre la propagation du Coronavirus Le CDQ Bè-Agodo en action
Publié le : 27/03/2020 commentaire(s) (0)

Le Comité de Développement du Quartier (CDQ) Be-Agodo, à travers sa commission Santé- Education, a entamé depuis le mardi 24 mars, une campagne porte-à-porte pour sensibiliser les populations. L’objectif de cette opération est de lutter contre la pandémie du Covid-19 qui se propage à travers le monde.            

Avec  plus de 500 000 habitants, le quartier Bè comprend  un grand ensemble d’habitations précaires (des cours communes avec plus de 15 chambres) où vivent de nombreuses familles issues d’horizons divers.
                       
Ce quartier populeux apparemment oublié par les dirigeants, est caractérisé par un manque criard d’ouvrages d’assainissement. C’est une zone où les services publics sont absents. La grande majorité des maisons ne disposant pas de latrines, les habitants sont obligés de se référer aux latrines publiques payantes pour faire leur besoin. Ceux qui se retrouvent sans le sous se voient obligés de se soulager dans la nature. D’où la persistance des odeurs pestinentielles qui couvre par endroits ce quartier.
           

Depuis le 06 mars où le premier cas confirmé de Covid-19 au Togo a été annoncé, les mesures adoptées par les autorités sont ignorées par les habitants de ce quartier, qui vivent dans l’indifférence totale.
            Avec les nouveaux cas enregistrés, qui portent le nombre à 23 cas à ce jour, une accentuation de la sensibilisation s’impose. C’est ainsi que les jeunes du quartier Bè-Agodo sous l’égide du Chef quartier et du CDQ sont descendus sur le terrain pour prendre leurs responsabilités à travers la conscientisation de la population qu’ils exhortent à suivre les mesures de précautions adoptées par le gouvernement.             Au personnel de gestion des latrines publiques, un lot de matériels  a été remis pour prévenir contre cette pandémie.            

Benoît Amegandji, Président de la Commission Santé-Education estime que c’est une très belle initiative prise par leur CDQ. « Cette campagne porte-à-porte nous a permis de mieux sensibiliser les populations qui à leur tour, nous ont fait part de leurs inquiétudes et des apports pour l’hygiène dans les latrines publiques et dans les marchés. J’exhorte les autres CDQ à faire de même», a-t-il indiqué. Pour lui, la seule arme, c’est la sensibilisation. «Attendre l’apport du gouvernement dans cette situation cruciale, c’est tuer à petit feu la population. Il est de notre devoir d’aider la population à être à l’abri de cette pandémie en adoptant les méthodes de prévention.»
 

Georges A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message