Newsletter

L’instance dirigeante de l’ONAT renouvelée : Peyebinesso Limazie, une valeur sûre pour relever les défis

L’instance dirigeante de l’ONAT renouvelée :  Peyebinesso Limazie, une valeur sûre pour relever les défis
Publié le : 30/07/2021 commentaire(s) (0)

Le conseil supérieur de l’Ordre National des Architectes du Togo (ONAT) a procédé le mercredi 21 juillet 2021 à Lomé lors d’une assemblée élective, au renouvellement de son équipe dirigeante.  A l’issue des verdicts, c’est sans surprise que M. Gilbert Peyebinesso Limazie a été élu nouveau président de l’Ordre.            

Cumulant déjà des expériences au poste de vice-président par deux fois dans les bureaux précédents, le président Gilbert Peyebinesso Limazie, était sans nul doute le plus outillé et donc une valeur sûre pour prendre les commandes aujourd’hui de cette institution créée par la Loi 90-02 du 04 janvier 1990 et régie par le Décret 94-117/PMRT du 23 décembre 1994 afin de mieux faire face aux défis architecturaux de notre pays.  Parmi ces défis, la transition énergétique avec son corollaire d’efficacité énergétique dans le bâtiment, la promotion et la protection de l’environnement, le respect des règles et exigences dans la construction des bâtiments, la sensibilisation de la population sur l’importance indispensable de l’architecte dans réalisation de tout projet de construction etc. Le nouveau patron de l’ONAT, deuxième ajoint au maire de la commune Agoè Nyivé 1, entend mettre plus son expertise durant son mandat   aux côtés des communes dans l’aménagement du territoire, du logement, de l’habitat, puis du cadre de vie. 
           

« Au cours de notre mandat, nous allons nous mettre au service des populations. L’architecte ne doit plus être un luxe, mais un élément commun. Nous allons accompagner les communes en signalant les édifices qui sont construits sans architecte. Nous ne pouvons pas continuer à assister impuissants à l’effondrement des édifices avec des pertes en vies humaines, alors même que nous avons été formés, pour la plupart d’entre nous, «aux frais de l’Etat. L’Ordre est une émanation de l’Etat », a déclaré le nouveau président, Peyebinesso Limazie.
           

A en croire ce dernier, les activités des trois prochaines années seront orientées essentiellement outre la concrétisation du projet de construction du siège de l’ONAT, autour de trois axes que sont le positionnement de l’ONAT, l’accompagnement du gouvernement dans la réalisation de ses projets notamment le Plan national de développement et la redynamisation interne. 
           

Le président Limazie sera aidé dans cette lourde tâche par le nouveau conseil élu aussi le même jour,  composé de cinq membres notamment  Hainikoye Natchaba Amina, trésorière générale, Koffi Emiliano Hounou  secrétaire général et Mawulé Vaast Edah,  vice-président.  Deux commissaires sont également élu, il s’agit de Abiola Moucharaf Ekpé et Yawo Marcel Aziako.
           

Rappelons que l’ONAT ou l’Ordre National des Architectes du Togo est une institution regroupant tous les architectes togolais exerçant ou non sur le territoire national. Contrairement à ce qui peut être pensé par manque d’information, Il ne s’agit aucunement d’une association, d’une fédération, encore moins d’un syndicat d’architectes.
           

Par ailleurs, l’architecte se doit de répondre à une mission légale obligatoire qui relève du monopole de la profession. Celle-ci comprend deux phases :
 

LA CONCEPTION
           
Elle inclut l’établissement des plans et des documents nécessaires à l’introduction des autorisations officielles ainsi que la coordination et l’intégration dans le projet architectural des études techniques (ex. : ingénieurs structures) ou technologiques (ex. : ingénieurs techniques).
 

LE CONTRÔLE DE L’EXÉCUTION DES TRAVAUX
           
Cette phase consiste à contrôler les travaux effectués par les différents corps de métiers agissant sur le chantier, et ce, jusqu’à ce que l’ouvrage soit prêt à répondre à sa destination.
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message