Newsletter

Les sociétés ScanTogo et Wacem financent la réhabilitation de l’hôpital de Tabligbo d’un coût de 300 millions de FCFA

Les sociétés ScanTogo et Wacem financent la réhabilitation de l’hôpital de Tabligbo d’un coût de 300 millions de FCFA
Publié le : 13/03/2020 commentaire(s) (0)

L’hôpital préfectoral de Tabligbo sera bientôt rénové. Les travaux de réhabilitation dudit hôpital ont été officiellement lancés le vendredi 6 mars 2020 à travers d’une part la signature d’un contrat entre la direction de cet établissement, les entreprises retenues pour le projet, et d’autre part les premiers coups de pioche donnés par Eric Goulignac, directeur général de ScanTogo, Narayanan Pankaj, représentant du directeur général de Wacem et le préfet de Yoto, Yawo Alibo.            

Initié par  ScanTogo et la société Wacem  en collaboration avec la direction préfectorale de la Santé, ce projet, d’un coût global de plus de 300 millions de francs CFA, couvrira une période de deux ans et  sera exécuté par les entreprises AKANES et TSP. Il mobilisera par année la somme de 75 millions de la part de ScanTogo et Wacem, soit 150 millions au total par an. « Seul, l’on va plus vite, mais ensemble, nous allons plus loin », c’est par ces mots que Éric Goulignac, directeur général de SCANTOGO, a débuté son discours. Pour lui, la réhabilitation de l’hôpital de Tabligbo est l’une des responsabilités sociales de son entreprise  visant notamment à  contribuer à la lutte contre la pauvreté dans la préfecture de Yoto. « Notre ambition vise à promouvoir le développement local à travers notre contribution à la résolution des enjeux socio-économiques. Notre souhait est d’agir en toute transparence pour développer, maintenir et renforcer des liens fiables et stables avec la population et les autorités locales », a précisé M. Goulignac. « Une partie du montant décaissé pour le projet servira à la rénovation et une autre partie sera utilisée pour l’équipement de l’hôpital » a-t-il rassuré.
           

A en croire Eric Goulignac et Narayanan Pankaj, les responsables des deux plus grandes industries minières installées dans la préfecture de Yoto (80 km au nord –est de Lomé),  ce projet vise également à renforcer les actions du gouvernement dans cette localité.
           

Le directeur préfectoral de la Santé de Yoto a de son côté salué l’initiative qui permettra au corps soignant de démontrer son savoir-faire pour sauver des vies humaines. Avec la réhabilitation et l’équipement de ce centre sanitaire, a-t-il dit, les patients ne se déplaceront plus jusqu’à Afagnan  ou Tsevié pour une simple radiologie.
           

Dans son discours de circonstance, le préfet de Yoto, Yawo Alibo, a exprimé sa gratitude aux responsables des deux sociétés pour leur engagement au profit de sa préfecture. Il a profité de l’occasion pour inviter les autres sociétés présentes dans cette localité  (UTB, TOTAL, LONATO, TOGOCEL, LA POSTE, FUCEC…) à emboîter le pas à SCANTOGO et WACEM  en vue d’inscrire en lettres d’or le nom de leurs structures dans les archives  de la préfecture.
           

Rappelons qu’outre la réhabilitation de l’hôpital, des bâtiments de la préfecture de Tabligbo, la construction d’un nouveau marché aux populations de Gnenda-Kondji (non loin de l’usine SCANTOGO) et bien d’autres réalisations de développement   dans cette localité sont à mettre à l’actif de du groupe HeidelbergCement Togo.
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message