Newsletter

Les raisons de reprendre !

Les raisons de reprendre !
Publié le : 29/05/2020 commentaire(s) (0)

Le 27 mars 2020, il a plu à Dieu de rappeler le Directeur de la Publication du journal Chronique de la Semaine, ALIZIOU Essodina Dominique. Le Togo venait ainsi d’enregistrer officiellement son tout premier décès lié à la maladie de la pandémie à Coronavirus. Son décès a été un véritable choc pour sa famille, pour la presse  et encore plus pour son équipe de rédaction. La déferlante, à charge comme à décharge, qui s’en est suivie sur les réseaux nous permet de dire, sans nous tromper que toute la nation a été affectée par cette brusque disparition.

Sans polémiquer autour des commentaires désobligeants des uns et des autres ainsi que les images et vidéos insupportables qui ont circulé sur la toile, les prétendus dépositaires de la boussole des valeurs démocratiques, de la liberté d’expression et d’opinion ont vite fait d’afficher leurs limites en estimant pourfendre la mémoire de l’illustre disparu. A Voltaire de nous dire : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire »

Qu’à cela ne tienne ! Vu le contexte actuel du COVID-19, surtout les conditions de travail de la presse privée en général et de la presse écrite en particulier à l’épreuve du numérique, personne ne pouvait parier sur la reprise des activités du journal. Nous retenons du «tumulte» que le décès du DP a provoqué que Chronique de la Semaine à fait du chemin dans le débat sociopolitique de notre nation. Un acquis qu’il faut absolument préserver. Une nouvelle direction suppose à priori un  changement de méthodes et de stratégies. Certes, le management va changer mais nous rassurons tous les partenaires du journal que la ligne tracée par le directeur fondateur sera maintenue dans le respect du triptyque journalistique à savoir : Equité, Impartialité et Transparence dans le traitement de l’information. 

C’est le lieu de remercier les plus hautes autorités de ce pays, les organisations patronales de la presse, l’OTM et l’UJIT ainsi que les fidèles lecteurs de Chronique de la Semaine, pour le soutien apporté à ALIZIOU au cours de sa maladie et leur accompagnement post mortem.  

Aux annonceurs, le journal Chronique de la Semaine sera toujours disposé à  rendre un service de plus en plus professionnel dans le respect des clauses qui régissent  le partenariat en vigueur.


Reprendre est donc un devoir pour l’ensemble de la rédaction pour honorer la mémoire de l’illustre disparu, un devoir de défendre ses idées et enfin un devoir d’informer les Togolais et d’apporter un autre regard sur les grandes questions de développement socioéconomique, culturel et politique de notre pays le Togo, dans la paix et la justice sociale. C’est aussi ça la démocratie !

La rédaction

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message