Newsletter

Les obsèques de l’icone du rock africain, Jimi Hope se poursuit : Son corps est arrivé à Lomé depuis mardi

Les obsèques de l’icone du rock africain, Jimi Hope se poursuit : Son corps est arrivé à Lomé depuis mardi
Publié le : 05/09/2019 commentaire(s) (0)

Décédé dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 août à Paris à l’âge de 63 ans,  le corps du rockeur togolais Jimi Hope  a regagné le bercail mardi dernier. C’était dans une vive émotion que sa dépouille a été réceptionnée à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema de Lomé par les membres de la famille, du gouvernement et une grande foule d’artistes togolais. Cette étape marque le début des funérailles qui auront lieu les 13 et 14 septembre.

Il était environ de 23 heures quand le vol à bord duquel se trouvait la dépouille de Jimi Hope atterrissait à l’aéroport international de Lomé. Les artistes, la famille et les proches qui attendaient le corps, l’ont accueilli en pleurs, bref, dans une très grande émotion.

Plusieurs ministres du gouvernement étaient présents. Parmi eux, le ministre de la Culture, du tourisme et des loisirs, Kossivi Egbétonyo. Il confie que le Togo perd une célébrité : «Jimi Hope, c’est une icône de la culture togolaise qui vient d’être arrachée à son cher pays par la mort. C’est ce qui justifie qu’au plus haut niveau de l’État, le gouvernement s’est déplacé en nombre suffisant de ministres».  Daniel Têkoé était  dans la foule, il se souvient de leur premier spectacle, ils étaient tous collégiens : « C’était en 1973. On a fait beaucoup de concerts. Le jour où Jimi a pris pour la première fois le micro pour chanter à un concert, c’était un coup de grâce sur le terrain de notre collège, face aux gens, à Lomé.

Il a chanté une chanson de Johnny Hallyday ‘’Je suis né dans la rue’’ », témoignait  dans la foule Daniel Têkoé  l’un des amis de l’illustre disparu.

Dès son arrivé, le corps sans vie de l’artiste pluri potentiel du Togo enveloppé dans une housse est rapidement récupéré par les agents de l’aéroport et directement amené jusqu’au corbillard affrétée pour la circonstance.

De l’aéroport de Lomé, un cortège a accompagné la dépouille jusqu’à la morgue du CHU Sylvanus Olympio où il est gardé avant l’enterrement. Mardi dernier les artistes musiciens et plasticiens ont rendu hommage au grand rockeur, artiste peintre, sculpteur en déposant des fleurs et allumant des bougies au lieu dit « Place Jimi Hope » au niveau du bas-fond de la Colombe de la Paix.  « Jimi appartient à deux mondes : le monde culturel et le monde de sa famille. Nous les artistes ne pouvons pas rester les bras croisés », a laissé entendre très ému l’artiste Vivi Akoussah. « Pour monter sur scène avec Jimi, il faut s’habiller en rockeur. Il me disait toujours que le rockeur c’est l’homme du ghetto. On a fait plusieurs scènes au Centre culturel français devenu aujourd’hui Institut français du Togo », se rappelle pour sa part John Boukary présent à la cérémonie d’hommage.

Cet hommage a été précédé par une conférence de presse au cours de laquelle ces artistes ont lancé officiellement la chanson hommage à Jimi Hope.
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message