Newsletter

Les militants de l’opposition, fatigués de leurs leaders : Le meeting tenu par « Togo Debout » copieusement boudé par les populations

Les militants de l’opposition, fatigués de leurs leaders : Le meeting tenu par « Togo Debout » copieusement boudé par les populations
Publié le : 10/05/2019 commentaire(s) (0)

Le meeting de sensibilisation annoncé par l’association « Togo Debout » pour tenir le samedi 4 mai dernier n’a connu aucune affluence. Les militants de l’opposition qui étaient prioritairement visés par les organisateurs, n’ont pas répondu massivement à l’appel. Malgré cet état de chose, le Prof. David Dosseh, le 1er porte-parole de l’association, a exhorté les populations à aller se faire enrôler dans la perspective des locales en vue.

A force d’abuser des manifestations publiques à caractère politique, l’opposition togolaise a fini par banaliser ce moyen stratégique d’expression et de pression qui fait ses preuves sous d’autres cieux. Désormais, aux militants de l’opposition, les marches de protestations, pas plus que les meetings de sensibilisation et d’informations, sous l’égide des leaders de l’opposition, ne disent plus rien.

Ce message assez significatif, ils l’ont délivré aux responsables de la C14 au lendemain des législatives du 20 décembre 2018, en boycottant massivement, la marche de protestation organisée par la coalition.

A l’occasion, les organisateurs avaient désigné pour responsables de cet échec cuisant de la manifestation, les éléments des forces de l’ordre et de sécurité qui auraient fait peur aux marcheurs potentiels, à travers leur déploiement qualifié de monstre, dans la ville de Lomé.

Aux dires des militants de l’opposition, le boycott des dernières manifestations de l’opposition et des autres qui viendraient à être organisées, n’est autre que l’expression de la lassitude suite au manque de résultats sur le terrain. « Au commencement, il était question du départ de Faure Gnassingbé du pouvoir, ensuite c’était pour le rétablissement de la constitution de 1992, la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles, le vote de la diaspora, l’arrêt du processus électoral etc. Même nous avons répondu massivement à l’appel du boycott du recensement électoral et du scrutin législatif…De tout temps, nous étions sur le terrain où nous avions connu des fortunes diverses. Mais où est ce que cela nous a menés ? Nos leaders ont de surcroît perdu la minorité de blocage à l’assemblée nationale suite à leur mot d’ordre de boycott du scrutin législatif. Non trop c’est trop ! », nous a confié un militant de l’opposition pas comme les autres, connu pour sa capacité extraordinaire de déchaîner les passions lors des manifestations publiques.


En effet, rien de ce que cette opposition a promis à ses militants, n’a été réalisé à ce jour. Même les incantations par lesquelles ces leaders invoquaient l’ouragan et le déluge sur notre pays et ses dirigeants, n’ont fait le moindre effet.

Samedi dernier, malheureusement, pour l’association « Togo Debout », les mêmes causes ont produit les mêmes effets. Fatigués et dégoûtés par les manifestations publiques stériles, les militants de l’opposition ont préféré ignorer le meeting de sensibilisation de cette association, réputée aile rampante de l’opposition, pour vaquer à leurs occupations. Seul un petit groupe de badauds et de curieux, d’après nos informations, s’était rendu à Akassimé pour découvrir pour les uns et bien voir pour les autres, les leaders de l’opposition et leurs homologues des organisations de la société civile.

A en croire d’autres sources également dignes de foi, les éléments des forces de l’ordre déployés pour l’encadrement de la manifestation étaient de loin plus nombreux que le petit groupe d’individus qui a fait le déplacement.

Fort heureusement, les dignitaires de l’association « Togo Debout » qui ont pris toute la mesure de l’événement, sont revenus à de meilleurs sentiments pour tenir des propos, pour le moins responsables, dénués de tout radicalisme abject. Ils ont lancé un appel à la population dans le sens d’aller massivement se faire recenser dans la perspective des élections locales en vue. 

Contrairement à leurs homologues de la C14 qui avaient prôné le boycott du scrutin législatif dernier, les responsables de l’association « Togo Debout » ont fait œuvre utile en invitant les populations à accomplir leur devoir civique, le moment venu.
     

Ricardo

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message