Newsletter

Le Paseat pour fournir un service d’eau de qualité à Tabligbo

Le Paseat pour fournir un service d’eau de qualité à Tabligbo
Publié le : 25/08/2020 commentaire(s) (0)

L’accès des populations aux services sociaux de base reste une préoccupation quotidienne du gouvernement. Le Projet d’amélioration du service d’eau et d’assainissement de Tabligbo (Paseat), conçu spécialement pour cette ville est une preuve. Il va permettre l’accès à l’eau potable de qualité et à moindre coût à au moins 27.000 habitants dans la localité            

Les travaux de la première phase d’extension du réseau d’eau, de réhabilitation et de construction des bornes fontaines de la ville de Tabligbo ont été lancés en juin 2020. Le Paseat vise à mettre en place un mécanisme de régulation du prix de l’eau aux bornes fontaines afin de permettra aux couches vulnérables d’avoir accès à l’eau potable à moindre coût.
           

A l’issue de cette première phase d’extension, les travaux vont s’étendre sur 07 km, avec la construction de huit (08) bornes fontaines et cinq (05) autres vont être réhabilitées. Les travaux se dérouleront dans les 25 quartiers de la ville de Tabligbo.
           

Le projet s’étend sur une durée de 02 ans (avril 2019 à mars 2021) et coûtera un montant de 50.338.959 francs CFA, financé en grande partie par la Société togolaise des eaux (TdE).
           

La situation du taux d’accès à l’eau potable au Togo a connu une hausse sensible entre 2005 et 2019. Ceci en rapport avec les différents chantiers mis en place et les programmes mis en œuvre par le gouvernement. De 21% en milieu rural en 2005, ce taux a bondi et se situait autour de 69% en 2019.
           

Cette nette progression sur la période, est la résultante de l’engagement du gouvernement aux côtés des couches vulnérables à travers des programmes conçus et réalisés selon les besoins des populations, à l’image de l’initiative du Paseat pour la réalisation ou de réhabilitation de forages.
           

Par ailleurs, en milieu semi-urbain, le taux est passé à 49% en 2019 contre 23%, en 2005. Aujourd’hui, l’on estime à 55% le taux d’accès à l’eau potable sur l’étendue du territoire.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message