Newsletter

Le mouvement JSFDT à l’école des idéologies fondamentales du ‘’Grand parti’’ UNIR : Plus de 800 jeunes formés

Le mouvement JSFDT à l’école des idéologies fondamentales du ‘’Grand parti’’ UNIR : Plus de 800 jeunes formés
Publié le : 29/08/2019 commentaire(s) (0)

Les premiers responsables du mouvement  Jeunes Sans Frontières pour le Développement du Togo (JSFDT) ont en collaboration avec le secrétariat exécutif national du ‘’grand’’ parti Union pour la République (UNIR), organisé une séance de formation à l’endroit de leurs membres actifs le dimanche 25 août dernier au Centre Togolais des Expositions et  Foires de Lomé (CETEF–Lomé) «  Togo 2000 ». Cet atelier de formation qui a réuni plus de 8000 hommes et femmes dudit mouvement, vise à renforcer la capacité  de ces derniers sur les valeurs et les objectifs fondamentaux  d’UNIR. La formation a été assurée par l’ancien ministre de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie Me Kodjo Fiatouwo  Sessenou en présence  de la fondatrice de JSFDT,  Mme Gnakade  Essozimna.            

Deux mois seulement après sa création, Jeunes Sans Frontières pour le Développement  du Togo (JSFDT), se dote des moyens pour plus d’efficacité sur le terrain. En effet, créée le 26 juin 2019, cette association se veut  un mouvement politique  engagé pour la promotion des idéaux de UNIR, et le soutien  aux  programmes de développement  du chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Pour ce faire, la formation des militants s’avère nécessaire d’où l’importance de cet atelier portant essentiellement sur la vision, les valeurs et les objectifs fondamentaux du ‘’grand’’ parti UNIR.
Ouvrant les travaux,  Mme Gnakade  Essozimna, a félicité les jeunes du JSFDT qui ne ménagent aucun effort pour accompagner  la politique  du développement du Togo, initiée par le président Faure Gnassingbé avant de souligner  les ambitions de son mouvement. « Le JSFDT, est un mouvement politique, de jeunes qui ont pour but de mener des actions en faveur du développement de notre pays et du bien-être de nos populations, dans un contexte de soutien à la politique de développement du chef de l’Etat. Et à la vision des valeurs et les objectifs fondamentaux du parti UNIR », a ajouté la fondatrice et présidente du mouvement JSFDT.             Dans sa communication, Me Fiatuwo SESSENOU, cadre et personne ressource du parti Union pour la République, a retracé l’historique de la dissolution du parti RPT au profit  du parti  UNIR. Selon ce formateur, le parti UNIR est né pour faire renaître le vivre ensemble, l’amour pour la patrie ainsi que pour l’unicité d’action pour le développement intégral  de la nation togolaise. En vue de permettre  une bonne accessibilité                à l’information et à  la formation sur les idéologies de cette nouvelle orientation politique  du chef de l’Etat, dont la ferme volonté est de réunir tous les filles et fils du pays autour des projets d’intérêt commun, le nouveau parti présidentiel a installé dans les hameaux, villages, cantons, préfectures, régions et dans les autres pays  des comités dynamiques composés  de cinq membres ( secrétaire, trésorier, délégué des jeunes, délégué des femmes et le délégué chargé de mobilisation pour les projets de développement ).             Au terme des réponses satisfaisantes apportées par le délégué de UNIR à de multiples questions posées par les militants et militantes du mouvement JSFDT, les bénéficiaires de cette session de formation, se disent bien outillés pour  œuvrer à temps et à contre temps, en tout lieu pour  faire valoir les acquis du parti UNIR et de son président. Aussi, affirment ils,  pour la victoire écrasante du candidat du ‘’grand’’ parti UNIR au scrutin présidentiel du premier semestre 2020. Malgré son jeune âge, la JSFDT a déjà réalisé un certain nombre d’activités remarquables.              A en croire à Adjadja  S., 2ème  Secrétaire exécutif  ajointe,  le mouvement  Jeunes Sans Frontières pour le Développement  du Togo, a mis en terre des centaines de jeunes plants dans les quartiers Tokoin Solidarité et d’Adétikopé  pour lutter contre le réchauffement climatique. Le mouvement a également organisé une journée de  collecte des poches de sang  au Centre  National de la Transfusion sanguine(CNTS)  pour sauver la vie des nécessiteux. Notons que ce mouvement proche du parti au pouvoir envisage  couvrir   le reste du territoire national après la région de Kara et Lomé où il s’est déjà implanté.   Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message