Newsletter

Le célèbre artiste togolais aux multiples talents, Jimi Hope s’est éteint : « Jimi Hope était un ami, un artiste contemporain accompli qui rend le peuple togolais fier de sa culture », dixit M. Faure Gnassingbé

Le célèbre artiste togolais aux multiples talents, Jimi Hope s’est éteint : « Jimi Hope était un ami, un artiste contemporain accompli qui rend le peuple togolais fier de sa culture », dixit M. Faure Gnassingbé
Publié le : 08/08/2019 commentaire(s) (0)

Jimi Hope, cet homme célèbre de par sa musique et sa peinture, a tiré sa révérence. L’artiste Jimi Hope est décédé dans la nuit du 4 au 5 août 2019 suite à des maux de ventre dont il souffrait depuis plusieurs semaines et pour lesquels il était hospitalisé à Lille en France, selon des confidences de sa famille. Malheureusement, il ne se remettra pas de cette maladie et le monde entier ne pourra plus profiter en live de cette voix exceptionnelle du Rock. La nouvelle circulait sur les réseaux sociaux, annonçant ce décès de Jimi. Les Togolais auraient bien aimé que ce soit une farce ». Mais, Hélas ! Jimi Hope s’est endormi à jamais. Touché par l’information, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé n’a pas pu s’empêcher d’exprimer ses sentiments les plus profonds à l’égard de l’illustre disparu.

Koffi Senaya à l’état civil, Jimi Hope est né le vendredi 12 octobre 1956 à Lomé. L’homme a passé une bonne partie de sa vie dans la musique, la peinture et la sculpture. Il s’était d’abord fait connaître par le groupe Acide Rock. En 2014, Koffi Senaya alias Jimi Hope célébrait ses quatre décennies de carrière. « C’est maintenant que je vais réaliser certaines choses. J’ai au moins encore 10 ans à faire dans la musique et dans l’art. Le moment est venu de célébrer ensemble quelque chose de grand. Le concert de mes 40 ans promet», avait alors déclaré Jimi Hope. Nul ne sait ce que demain nous réserve. Il aurait vraiment aimé vivre encore longtemps, mais Jimi rejoint malheureusement son créateur plus tôt qu’il l’avait prévu. Il y a à peine trois ans son fils aîné est décédé dans un accident à Paris en France.

Cet auteur, compositeur et chanteur était également un maître de la scène musicale de par ses prestations en concert-live et sa capacité à faire chanter et mouvoir les foules aux rythmes du blues, du soul et du rock, en Afrique et à travers le monde. On se souvient encore de son deuxième album « It’s too late » qui a fait danser tous les Togolais, que ce soit du pays ou de la diaspora sans oublier le monde entier. Le 26 mars 2008, Jimi Hope a été récompensé à la direction de la Culture et des Loisirs par l‘International Music Promotion, une société de production basée à New York, comme « meilleur rocker africain. 

Cette renommée a fait de lui un ambassadeur de la culture togolaise hors de nos frontières. Cela lui a valu de s’attirer les bonnes grâces de nos plus hautes autorités dont le président de la République, Faure Gnassingbé. Comme le reconnaît le chef de l’Etat sur sa page facebook, quelques heures après l’annonce du décès de l’artiste, Jimi Hope est un « grand homme qui honore notre pays ». Les œuvres de l’artiste sont en effet nombreuses et vont assurément le survivre.
           

L’on a encore en mémoire la route « Boulevard de la paix » qui commence à l’Aéroport international Gnassingbé Eyadema (AIGE) et finit au niveau de la Colombe de la paix que lui et certains de ses collègues ont contribué à graver durablement sur les clôtures longeant cet itinéraire.

A l’époque, le chef de l’Etat s’était déplacé personnellement pour son inauguration et a eu droit à une visite guidée assurée par l’illustre disparu et ses collègues. Le nom de Jimi Hope reste donc à jamais gravé dans ses œuvres.

Ses chansons à l’instar de celles d’Alognon Dégbévi, de Bella Bellow, etc., continueront de bercer des générations de Togolais. Faure Gnassingbé salue tout simplement la mémoire d’un « ami, un artiste contemporain accompli qui rend le peuple togolais fier de sa culture ». « Ses convictions, sa foi, sa vision de l’art africain et universaliste nous manqueront à tout jamais », ajoute le président togolais. Il exprime à l’endroit de sa famille, toute la reconnaissance et les condoléances du peuple togolais.

La rédaction du journal Chronique de la Semaine présente toutes ses condoléances à la famille éplorée.
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message