Newsletter

L’ARMP poursuit ses sessions de renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs

L’ARMP  poursuit ses sessions de renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs
Publié le : 12/05/2022 commentaire(s) (0)

Dans l’objectif de permettre aux jeunes entrepreneurs de disposer des connaissances requises pour prendre part aux appels et intégrer le tissu économique, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) a organisé à Kara une session de formation à leur endroit. L’institution attend à l’issue de ce séminaire de renforcement de capacités que les participants soient capables d’indiquer les sources et les stratégies d’accès aux informations              

Depuis l’annonce du Chef de l’Etat de réserver un quota de marchés publics exclusivement aux jeunes et femmes entrepreneurs, beaucoup d’effort ont été faits de part et d’autre pour faciliter sa mise en œuvre. En dépit de cet accompagnement, des difficultés persistent au niveau de cette cible. Les plus récurrentes sont relatives à la faible proportion des jeunes et femmes qui sont attributaires de marchés publics et les accusations de fraude qui entachent certaines procédures du quota de 25% de marchés publics.
           

L’ARMP veut pérenniser la réserve de 25% des marchés publics aux jeunes et aux femmes. Elle a lancé le lundi 09 mai 2022, à Kara, les sessions de formation au profit des jeunes et femmes entrepreneurs. L’objectif de ce programme organisé par l’ARMP en collaboration avec la DNCMP et le FAIEJ est d’amener les concernés à s’impliquer dans les questions liées aux marchés publics pour en tirer le maximum de profit.

Pour le Directeur général de l’ARMP, Aftar Touré MOROU, le chef de l’Etat attend beaucoup de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la réserve de 25% des marchés publics.
« Il l’a réaffirmé clairement dans son adresse à la nation le 27 avril dernier lorsqu’il affirmait que (JE CITE): Le dynamisme de la jeunesse togolaise doit être encouragé et soutenu afin de lui permettre de prendre toute sa part dans notre marche vers le progrès » , a-t-il rappelé avant de formuler le vœu que cette formation connaisse le même niveau de participation et d’implication que les précédentes.

Cette session de formation se tiendra, tour à tour, à Kara, Atakpamé et à Lomé. Elle portera sur des thématiques choisies notamment le cadre de gestion des marchés publics au Togo, des droits et obligations des opérateurs économiques, de veille commerciale en marchés publics, des techniques d’analyse de la demande des autorités contractantes sur la pratique de montage d’une offre concurrentielle.

Rappelons que l’étape de la formation de Kara sera suivie le 12 mai 2022 par celles d’Atakpamé pour la zone 2, et de Lomé pour la zone 1.  

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message