Newsletter

L’ARMP forme la société civile et les médias sur le contrôle citoyen des marchés publics

L’ARMP forme la société civile et les médias sur le contrôle citoyen des marchés publics
Publié le : 12/12/2019 commentaire(s) (0)

L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a amorcé  hier mercredi un atelier de formation de trois jours à l’endroit des professionnels des médias et des acteurs de la société civile. Cette formation, axée sur le thème « Contrôle citoyen des marchés publics », a pour objectif d’outiller la société civile et les journalistes sur les mécanismes et les outils de base de l’ARMP pour le contrôle de la gestion  des passations des marchés publics.            

Ouvrant les travaux, le représentant du directeur général de l’ARMP, M. Elom Kwami AZIADEKEY, a rappelé le rôle d’éveil citoyen que jouent la presse et la société civile. «  Votre action est primordiale en tant que représentants des intérêts de la population et en qualité d’éveilleurs de conscience à travers des dénonciations et des investigations plus  cordonnées en appui des initiatives des corps  de contrôles qui s’activent actuellement pour limiter la fraude et la corruption », a souligné M. Kwami AZIADEKEY.

Cependant, selon lui, le constat qui se dégage sur le terrain aujourd’hui en matière d’action de veille et de contrôle citoyens de l’action publique n’est pas très reluisant : « si d’un côté les médias s’efforcent tant bien que mal de dénoncer les défaillances constatées dans la passation et l’exécution des marchés publics en mettant régulièrement en cause le travail des opérateurs économiques ou des autorités compétentes, il n’en est pas de même pour les autres acteurs  tels que les associations  et les syndicats qui hésitent encore dans leur grande majorité à s’y impliquer », a-t-il fait remarquer. 

C’est à juste titre donc que les premiers responsables de l’ARMP ont initié cette rencontre d’échange et de formation pour non seulement rappeler l’importance de la société civile dans la promotion de la bonne gouvernance, mais aussi pour former  ses acteurs sur les procédures de contrôle des passations et d’exécution des marchés publics au Togo. Ceci  afin de donner aux associations et syndicats les moyens adéquats  leur permettant  d’agir efficacement en cas  de vices de procédure ou d’un acte de corruption.

Ce séminaire vise essentiellement  à présenter le cadre réglementaire et institutionnel ainsi que les relations fonctionnelles entre les acteurs des marchés publics ; identifier et examiner les outils de contrôle et d’appréciation de la transparence et de l’efficacité des processeurs des acquisitions publiques ; indiquer les sources d’informations relatives aux marchés publics et les moyens efficaces pour y accéder, et enfin recenser et analyser les actions appropriées de suivi, d’alerte et de communication sur la transparence et la gestion des marchés publics.

Pour ce faire, les formateurs ont organisé le travail autour de quatre modules  à savoir « environnement juridique et institutionnel des marchés publics au Togo » ; «  transparence et efficacité dans les marchés publics : outils d’appréciation et de contrôle » ; « accès aux informations relatives aux marchés publics » ; « Actions de communication et d’alerte dans les marchés publics ». Notons que cette formation qui se tient à Lomé du 11 au 18, se déroule   aussi à Sokodé du 16 au 18 de ce mois.  
 

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message