Newsletter

La dynamique Mgr Kpodzro dans la logique de rébellion et d’insubordination Elle annonce un meeting populaire à Baguida le 4 octobre prochain

La dynamique Mgr Kpodzro dans la logique de rébellion et d’insubordination Elle annonce un meeting populaire à Baguida le 4 octobre prochain
Publié le : 24/09/2020 commentaire(s) (0)

Au cours d’une rencontre avec la presse tenue le 22 septembre dernier La dynamique Mgr a appelé, ses militants et sympathisants à un meeting qui aura lieu le 4 octobre 2020 à Baguida, banlieue sud-est de Lomé. La rencontre de Baguida, selon les responsables de la dynamique, portera sur la réclamation de la victoire d’Agbéyomé Kodjo, candidat malheureux à l’élection présidentielle du 22 février 2020, mais aussi à dénoncer la « mauvaise gouvernance au Togo ».            

Pour Fulbert Attisso, Coordonnateur général de la DMK, « L’événement, il est majeur pour la Dynamique Mgr Kpodzro parce que, c’est un meeting public qui va nous permettre de dénoncer tout ce qui se passe d’anormal dans le pays. Depuis la dernière élection présidentielle, beaucoup de choses se passent que nous trouvons anormales. Les assassinats, les braquages, la mauvaise gouvernance, la gabegie, la concussion, les arrestations, les violations des droits de l’Homme. Tous ces maux qui minent notre pays, la DMK veut les dénoncer et les monter en épingle lors de cette grande manifestation qu’elle organise le 4 octobre 2020 avec à la clé, le rétablissement de la vérité des urnes »,
           

Par ailleurs,  l’exigence de  l’arrêt des poursuites judiciaires contre ses membres à l’instar de l’ancien Premier ministre, Gabriel Agbéyomé Kodjo et la libération des détenus politiques, figurent parmi les objectifs poursuivis par les organisateurs du meeting annoncé.
           

« Nous contestons les résultats de l’élection présidentielle du 22 février et notre contestation a donné lieu à un harcèlement judiciaire contre nous. Il s’agit pour nous de faire en sorte que ces harcèlements judiciaires cessent et que le Président Agbéyomé Kodjo puisse être autorisé à rentrer dans son pays parce qu’il n’a rien fait et que le mandat d’arrêt qui a été lancé contre lui soit levé », a laissé entendre Fulbert Attisso.
L’initiative de  la tenue d’un meeting par un mouvement (qui a positionné un candidat au dernier scrutin présidentiel) pour des raisons telles que énoncées, n’est pas mauvaise en soi. Elle dénote au contraire de la vitalité de la démocratie naissante dans notre pays qui consacre d’ailleurs, la liberté d’opinion et de réunion. Cependant, si on constate que cette liberté tend à mettre en péril la sécurité et surtout la santé des populations, on peut craindre que le jeu n’en vale pas la chandelle.            

En effet, que depuis 6 mois, le Togo vit sous le rythme cadencé de la pandémie au coronavirus qui sème la mort et la terreur à travers toute la planète. Partout, des restrictions sont imposées en vue de se mettre, autant que faire se peut, à l’abri de cette pandémie. Au Togo, l’une des restrictions porte sur l’interdiction d’un regroupement de plus de 15 personnes.
           

Quand la Dynamique Mgr. Kpodzro annonce son meeting pour se tenir à Baguida, ce n’est pas à 15 personnes que cette invitation est adressée.  Cela suppose un regroupement de plus de 15 personnes, aux mépris des mesures barrières édictées par le gouvernement pour lutter contre la pandémie. La grande question, c’est de savoir si cette manifestation, compte tenu des risques de propagation qu’elle peut comporter, sera autorisée par le ministre en charge de l’administration territoriale.
           

  Mais au niveau de la Dynamique, le sujet ne semble pas préoccuper. On semble plutôt se complaire dans une logique d’insubordination et de rébellion.  Il se  dit qu’il n’est pas question que ce grand meeting soit interdit. « Il n’est pas envisageable pour nous que la manifestation ne soit pas acceptée », a prévenu le Coordonnateur général de la DMK. Acheminerions-nous vers un nouveau bras de fer entre ce mouvement et le pouvoir en place qui, sûrement ne se laissera pas faire ?


D. Legrand

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message