Newsletter

La dépouille mortelle de Edem Kodjo est de retour au Togo

La dépouille mortelle de Edem Kodjo est de retour au Togo
Publié le : 25/08/2020 commentaire(s) (0)

Décédé le 11 avril 2020 à Paris dans sa 82ème année, l’ancien Premier Ministre du Togo et ancien Secrétaire Général de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) et fondateur de Pax Africana, Edem Kodjo retrouve la terre de ses aïeux où il sera inhumé le 20 août prochain.            

Pour ses obsèques, une veillée funèbre est prévue le mercredi 19 août à la cathédrale de Lomé suivie des cérémonies d’enterrement le jeudi 20 août 2020 en la même église
           

Monsieur Kodjo, est un acteur clé de la vie politique togolaise.  Il a été Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) de 1978 à 1981 (actuelle Union Africaine), Premier ministre du Togo à deux reprises, du 23 avril 1994 au 20 août 1996, puis du 9 juin 2005 au 20 septembre 2006.
           

Le gouvernement togolais a salué la mémoire du défunt. « C’est avec une profonde émotion que nous avons appris le décès de M. Edem Kodjo, survenu le 11 avril 2020 à Paris. En cette douloureuse circonstance, le gouvernement tient à rendre un hommage appuyé à ce grand homme d’Etat qui, par deux fois dans l’histoire du Togo, a été appelé à la fonction de chef du gouvernement. Avec sa mort, le Togo perd un de ses dignes fils, un grand commis de l’Etat, dont l’engagement, la compétence et l’esprit d’initiative ont toujours guidé les actions au service de son pays et du continent africain.

De son parcours exceptionnel, nous retenons qu’il fut un homme profondément épris de paix et de tolérance. Le gouvernement exprime, au nom du peuple togolais, des condoléances attristées à la famille de l’illustre disparu.
 »
           

Plusieurs autres hommages ont été rendus à l’illustre disparu. « La France salue la mémoire d’un homme d’État, universitaire brillant, diplomate et haut fonctionnaire international, qui fut un artisan inlassable de la paix et de l’unité africaine et un fervent défenseur des valeurs démocratiques »
           

Il est un «Brillant intellectuel africain», a été un homme d’Etat distingué et chevalier infatigable de la Paix», peut-on lire dans une déclaration de l’actuel président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.
«Avec le décès d’Edem Kodjo, l’Afrique a perdu un personnage illustre», souligne le président de la Namibie Hage Geingob dans un tweet.            

« Quand j’étais en prison à Douala, il est intervenu pour me faire libérer. Elégance et intensité intellectuelle hors normes», écrit l’économiste camerounais Célestin Monga.
           

Il a récemment joué le rôle de médiateur dans la crise politique en République démocratique du Congo.
 

Carole AGHEY

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message