Newsletter

La 3ème édition de la semaine nationale du Cinéma au Togo: Le gouvernement met l’accent sur la formation des cinéastes

La 3ème édition de la semaine nationale du Cinéma au Togo: Le gouvernement met l’accent sur la formation des cinéastes
Publié le : 05/07/2019 commentaire(s) (0)

Le Cinéma togolais est à l’honneur du 1er  au 6 juillet 2019, à Lomé. Cet événement initié par le ministère de la Culture, du Tourisme et des Loisirs autour du thème « Investir dans la formation », s’inscrit dans le cadre de la troisième édition de la semaine nationale du cinéma togolais.  La cérémonie d’ouverture a été présidée par  le ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs, Kosssivi Egbetonyo  en présence de plusieurs cinéastes togolais et ceux  d’ailleurs.            

En mettant l’accent pour cette troisième édition sur la formation, le gouvernement togolais veut avant tout permettre aux acteurs du septième art du Togo de partager et  d’échanger leurs expériences avec leurs collègues venus d’autres horizons. Il s’agit aussi d’accompagner            les cinéastes togolais et de créer une opportunité pour eux.
           

Cette édition sera marquée par quatre ateliers pour amener les jeunes cinéastes à se renforcer et à cerner les différents métiers du cinéma. Il s’agit d’un atelier en actorat, qui consistera à renforcer les jeunes en action, un atelier en direction de photos qui portera sur comment prendre des vues au cours des tournages. Le troisième concerne la scénarisation avec la participation des scénaristes de la sous-région, avec pour but d’amener les jeunes à mieux écrire leurs histoires. Le quatrième atelier sera axé sur la réalisation pour permettre aux jeunes amateurs de se former. Il est aussi prévu trois conférences sur le 7
ème art et des projections de films à Lomé dans six quartiers et dans les chefs-lieux des régions. Cette édition connaîtra la participation des cinéastes du Sénégal et de la France.
           

Pour le directeur national de la cinématographie, Koutom Essohanam, la volonté du gouvernement togolais est de faire la promotion du cinéma. Il a invité toute la population à se joindre aux cinéastes pour célébrer le cinéma togolais. Pour lui, cette semaine leur permettra de réaliser leurs propres films, parce qu’il y a beaucoup de films qui restent dans le tiroir par manque d’occasions. Parlant du thème, le directeur Koutom affirme que sans la formation, on ne peut rien faire parce que tout part de là. « Si on n’est pas formé on ne peut rien faire, c’est pourquoi nous disons que former d’abord et ensuite réaliser », a-t-il souligné.

« La production et la diffusion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles constituent l’un des secteurs les plus dynamiques de la croissance mondiale du fait d’une augmentation constante de la consommation des ménages, comme l’atteste la tendance à l’augmentation des dépenses audiovisuelles des ménages au sein des huit États membres de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA). Dans une approche transversale, le poids économique de la filière cinéma apparaît nettement plus important que ce que laissent entrevoir les statistiques », a indiqué le ministre de la Culture du Tourisme et des Loisirs.

A en croire le ministre Kossivi  Egbetonyo, « la culture constitue la pierre angulaire d’un développement harmonieux, c’est pourquoi le gouvernement s’emploie à traduire cela dans les faits. Le gouvernement souhaite que les entreprises culturelles soient plus compétitives, créatrices de richesses et d’emplois décents », a-t-il sit.
   

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message