Newsletter

Journée mondiale de l’eau : Le taux de desserte en eau est passé de 25% en 2005 à 57% à ce jour, selon le ministre Bolodja Tiem

Journée mondiale de l’eau : Le taux de desserte en eau est passé de 25% en 2005 à 57% à ce jour, selon le ministre Bolodja Tiem
Publié le : 26/03/2021 commentaire(s) (0)

 La Journée mondiale de l'eau, qui a lieu le 22 mars de chaque année depuis 1992, est une célébration des Nations Unies qui met l'accent sur l'importance de l'eau douce.

Cette journée célèbre l'eau et sensibilise à la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l'eau salubre. Il s'agit de prendre des mesures pour lutter contre la crise mondiale de l'eau. L'un des principaux objectifs de la Journée mondiale de l'eau est de soutenir la réalisation de l'objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement, pour tous d'ici à 2030.


Le thème choisi cette année par la communauté internationale est « La place de l’eau dans nos sociétés et comment la protéger ».

Le développement économique et l’augmentation de la population mondiale signifient que l’agriculture et l’industrie ont de plus en plus besoin d’eau et que la production d’énergie gourmande en eau augmente pour répondre à cette demande. Les changements climatiques rendent également les ressources en eau plus instables et contribuent à la pollution. Alors que les sociétés s’emploient à concilier les demandes en eau, les intérêts d’un grand nombre de personnes ne sont pas pris en compte.

Cette année, le thème en dit long sur la signification de l'eau pour les populations, sa véritable valeur et la manière dont nous pouvons mieux protéger cette ressource vitale.  


Au Togo, à cette occasion, le ministre de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, Bolodja Tiem a délivré un message dans lequel il appelle tous les usagers à une gestion rationnelle de l’eau d’une part, et à la protection de l’environnement d’autre part.

Cette journée a été décrétée afin que tous les décideurs et usagers s’accordent à mener des actions concrètes pouvant contribuer à la préservation de la ressource en eau et aux conditions adéquates d’assainissement.

L’objectif étant que le droit à l’eau soit reconnu par le monde entier pour tout un chacun, sans distinction, il s’agit donc de permettre aux milliards de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à une eau saine et à un assainissement adéquat et aux groupes cibles, à savoir les femmes, les enfants, les réfugiés, les personnes handicapées ainsi que beaucoup d’autres souvent négligés au faisant l’objet de discrimination de pouvoir enfin satisfaire ces besoins essentiels de la vie.

Dans son discours de circonstance, le ministre de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, M. Bolidja Tiem, a souligné qu’au Togo la problématique de l’eau a été toujours au cœur des préoccupations du président de la République. Il a rappelé que cette année, la journée mondiale de l’Eau se déroule dans un contexte particulier marqué par la pandémie du coronavirus où il est impératif de rappeler l’importance de l’eau dans la lutte contre cette crise sanitaire.

Pour le ministre Tiem, le gouvernement togolais a entrepris des actions concrètes visant à améliorer les conditions de vie des populations, notamment en matière d’accès à l’eau potable et aux services adéquats d’assainissement. Il en veut pour preuve le mandat social qui traduit bien le souci permanent de faire du pays une référence où le droit fondamental du citoyen à disposer de l’eau en quantité suffisante est une réalité.

Grace à ces efforts, le taux de desserte en eau est passé de 25% en 2005 à 57% à ce jour. Et dans le cadre du PND, l’objectif est de porter ce taux à 68% d’ici 2022 et surtout de mettre l’accent sur les populations défavorisées. Ainsi de grands chantiers sont ouverts sur toute l’étendue du territoire national. « Notre pays s’est engagé depuis plusieurs années dans une stratégie de développement durable d’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous », a-t-il révélé.

Selon lui, la mise en œuvre du code de l’eau devrait enfin favoriser la réorganisation en profondeur du secteur de l’eau pour le mettre véritablement au service du développement et favoriser l’émergence d’une « culture de l’eau », gage de la pérennité des ressources en eau et de préservation de l’environnement au Togo. Le ministre a salué les appuis multiples et multiformes des partenaires techniques et financiers, du secteur privé, des ONG et de la société civile qui œuvrent dans le domaine de l’eau et de l’assainissement au Togo. Il a dit compter sur leur soutien permanent pour relever les défis dans le secteur.

De l’eau pour freiner le coronavirus

Se laver les mains est crucial pour contenir la propagation de la COVID-19 et de nombreuses autres maladies infectieuses. En cette Journée mondiale de l’eau, celle-ci nous montre encore une fois à quel point elle est essentielle à nos vies. Malheureusement, près de trois milliards de personnes dans le monde n'ont aucun moyen de se laver les mains pour lutter contre le coronavirus.

Si vous avez la chance d’avoir accès à de l'eau et du savon de qualité, utilisez-les ! Lavez-vous les mains régulièrement avec de l'eau et du savon ou un désinfectant pour les mains à base d'alcool. Suivez les étapes recommandées, pour votre santé et pour celle des autres. Il nous faut être encore plus responsables.

Carole AGHEY

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message