Newsletter

Formation des ressources humaines compétentes et qualifiées pour le secteur minier au Togo : Le gouvernement introduit les licences en «Géologie Minière » et en «Chimie Analytique Mines et Environnement» à l’Université de Lomé

Formation des ressources humaines compétentes et qualifiées pour le secteur minier au Togo : Le gouvernement introduit les licences en «Géologie Minière » et en «Chimie Analytique Mines et Environnement» à l’Université de Lomé
Publié le : 19/04/2019 commentaire(s) (0)

Le ministère des Mines et des énergies, dans l’optique de doter le secteur minier du personnel compétent et qualifié impliqué dans toute la chaine de valeurs de l’industrie minière, a procédé au lancement de deux nouvelles licences professionnelles à la Faculté des Sciences de l’Université de Lomé (UL) le mardi 16 avril 2019.  Il s’agit de la licence en « Géologie Minière » et celle en « Chimie Analytique Mines et Environnement ». La cérémonie officielle de lacement de ces deux licences a été présidée par le ministre des Mines et des énergies, Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, en présence de son collègue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Professeur Koffi Akpagana et de la Représentante résidente de la Banque Mondiale au Togo, Hawa Wagué.

Démarrées le 14 janvier dernier, la licence professionnelle en « Géologie Minière » et celle en « Chimie Analytique Mines et Environnement » sont un appui du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM) à l’enseignement supérieur.Durant trois ans, ces filières permettront de former des techniciens géologues, à même de propulser le secteur minier togolais.

A terme, les industries minières du secteur public comme privé pourront disposer du personnel qualifié immédiatement employable. Elles auront également la possibilité de disposer sur place des laboratoires pour l’analyse des échantillons des minerais.

Pour le ministre en charge des mines, le lancement de ces deux licences constitue la pose de jalons importants dans le renforcement des curricula de l’Université de Lomé. Le ministre Bidamon note également que le secteur minier est un vecteur important pour le développement économique du Togo. « Le secteur minier ne pourra pleinement jouer sa partition dans l’atteinte des ambitions du PND (Plan nation de développement) qu’à travers les ressources humaines compétentes et qualifiées impliquées dans toute la chaîne de valeurs de l’industrie minière », a déclaré Marc Ably-Bidamon.

Le lancement de ces licences a été marquée par la remise de clés des bâtiments des salles de cours, des laboratoires réhabilités, du Centre d’informations minières (CIM) et des deux (2) véhicules dont un bus de 30 places et un (1) pickup double cabine à la Faculté des Sciences de l’UL. Des réalisations estimées à 700 millions de F CFA.Ces actions interviennent dans le cadre de la mise en œuvre du PDGM financé à hauteur de 15 millions de dollars par la Banque Mondiale.

Son but est de promouvoir une meilleure gouvernance minière dans le pays. Présente au lancement de ces deux licences, la Représentante résidente de la Banque Mondiale au Togo, Hawa Wagué, a émis le vœu que les activités du PDGM attirent des investisseurs au Togo en augmentant la connaissance géologique des ressources minières du pays.

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message