Newsletter

Fin de rêve du président de la ‘‘République’’ du Golfe 4: Le Grand Marché de Lomé ne relèvera pas de son ressort mais du District du Grand Lomé

Fin de rêve du président de la ‘‘République’’ du Golfe 4: Le Grand Marché de Lomé ne relèvera pas de son ressort mais du District du Grand Lomé
Publié le : 11/10/2019 commentaire(s) (0)

Au cours du dernier conseil des ministres, un décret portant création du ‘’District du Grand Lomé’’ a été pris. Cette structure qui comprend les préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé et qui sera dirigée par un Gouverneur, selon le communiqué sanctionnant le conseil, sera chargée de la construction et de la gestion du grand marché et des grands hôtels des deux préfectures. Cette mesure qui intervient, quelques semaines seulement après l’intervention du Maire de la commune Golfe 4, Jean-Pierre Fabre, demandant la  suspension du processus d’appel d’offres en cours en vue de la reconstruction du grand marché de Lomé, est perçue comme la réponse du berger à la bergère. Pour nombre d’observateurs, il s’agit d’une disposition prise pour couper l’appétit vorace de ce Maire qui compte sur les fonds affectés à ces travaux pour se faire une embellie économique, dans la perspective du scrutin présidentiel de 2020.            

On se rappelle que suite à un avis d’appel d’offres international restreint, portant projet de reconstruction du Grand Marché de Lomé, publié par le cabinet du Premier ministre, Jean Pierre Fabre (Maire de la commune de Golfe 4 Amoutivé) avait par courrier, adressé  au Premier Ministre, demandé la suspension du processus d’appel d’offres en cours. Il a également exigé le transfert, pour attribution au Conseil Municipal de la Commune de Golfe 4 Amoutivé, de l’intégralité du dossier de la reconstruction du Grand Marché de Lomé, ainsi que tous les autres dossiers relevant des compétences de la Commune de Golfe 4 Amoutivé.
           

Pour le ministre Gilbert Bawara de la fonction publique qui intervenait dimanche dernier sur une chaîne de télévision de Lomé, « C’est un comportement un peu autocratique. Des maires qui n’ont même pas encore eu de réunion de leur conseil municipal, qui ne connaissent même pas encore leur budget et demandent déjà à l’Etat, de leur virer les fonds destinés à construire de marchés ».  Après avoir fustigé l’initiative de Jean-Pierre Fabre le ministre en vient à la conclusion, que « C’est de l’amateurisme et une attitude de défiance vis-à-vis du Premier ministre (…) Les maires ou les conseillers municipaux qui se mettraient dans un esprit de rivalité, de défiance vis-à-vis de l’Etat, en prendront pour leur compte », a averti Gilbert Bawara.
           

Pour arrêter l’hémorragie, l’Etat vient de créer le District autonome du Grand Lomé pour connaitre de la construction et de la gestion du grand marché ainsi que de tous les grands hôtels installés dans les préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé.

Par cette initiative, Jean-Pierre Fabre et ses comparses assistent ainsi impuissants à la fin de leur rêve qui consiste sûrement à disposer du tout ou partie des fonds alloués à la reconstruction du grand marché à des fins purement électoralistes. Pour payer la caution et battre campagne en 2020, l’ex chef de file de l’opposition doit chercher ailleurs.

La reconstruction du grand marché de Lomé pas plus que sa gestion qui lui donnaient tant l’eau à la bouche, ne relèveront  pas de sa tutelle.


Ricardo

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message