Newsletter

Faure Gnassingbé inaugure le Centre de Contact Majorel de Lomé : Plus de 500 emplois en vue d’ici 2021

Faure Gnassingbé inaugure le Centre de Contact Majorel de Lomé : Plus de 500 emplois en vue d’ici 2021
Publié le : 11/07/2019 commentaire(s) (0)

 Après le Maroc, le Sénégal et la Côte d’Ivoire, le Centre de contact Majorel vient d’implanter sa quatrième agence africaine au Togo. Cette agence de Lomé  spécialisée dans le e-commerce, a été inaugurée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, le lundi 8 juin 2019. Il avait à ses côtés son Premier ministre, Komi Sélom Klassou et la présidente de l’Assemblée nationale, Mme Djigbodi Yawa Tségan. Initiative de l’Allemand Bertelsmann et du Marocain Saham, le centre de Lomé ambitionne de créer au total 500 emplois à moyen terme (à l’horizon 2021).

Pour son installation, le groupe maroco-germanique a bénéficié du soutien du ministère des Postes, de l’Économie numérique et des Innovations technologiques. Celui-ci est chargé entre autres d’attirer les capitaux étrangers privés à travers une toute jeune cellule de promotion des investissements créée en février 2019. Si l’ouverture du centre Majorel de Lomé entre dans la stratégie d’expansion du groupe, côté togolais, elle est en harmonie avec l’axe 1 du Plan national de développement (PND 2018-2022).

L’ambition des pouvoirs publics à ce niveau est de faire de la capitale togolaise, un centre d’affaires d’excellence : «nous voulons devenir un hub technologique d’ici à 2030 », a affirmé la ministre  Cina Lawson des Postes, de l’Economie numérique et des innovations technologiques.
« Nous nous assurons que les entreprises qui investissent au Togo puissent démarrer dans un délai record. Nous avons refondu le paysage des télécoms afin de l’adapter au besoin du secteur des services externalisés. Nous avons également constitué une base de données comprenant de jeunes étudiants ayant une bonne élocution, un bon niveau en français et faisant preuve d’aisance dans la discussion », détaille la ministre. Ici à Lomé, explique Olivier Charlot, directeur général France, Benelux et Afrique francophone de Majorel, «  Nous étions partis de zéro il y a deux ans avec l’espoir de pouvoir atteindre 100 collaborateurs en octobre 2019. Mais nous avons d’ores et déjà dépassé 150 personnes et nous serons plus proches de 300 collaborateurs avant la fin de l’année ».

Ainsi poursuit-il, d’ici 2021, le centre togolais devrait compter 500 collaborateurs. Tout porte à croire que la qualité des ressources humaines et des infrastructures au Togo sont des facteurs qui ont suscité l’idée d’installation du Groupe Majorel à Lomé : « Le Togo offre un bassin d’emploi de qualité, des infrastructures de haut niveau et une proximité avec un grand nombre de clients déjà installés dans le pays », constate Imane Benaziz, directrice des opérations du groupe en Afrique subsaharienne.         

Convaincu de la disponibilité du gouvernement togolais et de la réussite de ces projets, Majorel est déjà en train de chercher à implanter un établissement supplémentaire : « Beaucoup de nos clients sont intéressés par la destination togolaise depuis que nous avons ouvert à Lomé et nous sommes déjà en discussion avec les autorités pour identifier d’autres centres afin de nous développer davantage », conclut Otmane Serra, actuel directeur financier  et des services partagés de Majorel. Ce dynamique groupe, se présente aujourd’hui comme le leader mondial dans la relation client.
        

La société emploie près de 50.000 salariés, dont 25 000 en Europe, 14 000 en Afrique et au Moyen-Orient ainsi que 6 000 en Asie, pour un chiffre d’affaires estimé à 1,2 milliard d’euros. Majorel prévoit d’investir plusieurs centaines de millions d’euros dans la poursuite de son expansion internationale ainsi que dans l’innovation technologique et digitale, notamment dans les solutions analytiques, l’intelligence artificielle (IA) et l’automatisation (RPA - robotic process automation).
 

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message