Newsletter

Elim CM 2022 : les regrets et les encouragements des Éperviers du Togo

Elim CM 2022 : les regrets et les  encouragements des Éperviers du Togo
Publié le : 19/11/2021 commentaire(s) (0)

Les préliminaires des éliminatoires de la Coupe du monde Quatar 2022 se sont achevés ce lundi dans le groupe H, le groupe du Togo.            

Cette dernière journée a été soldée par une victoire pour les éperviers qui terminent deuxième du groupe derrière le Sénégal, qui lui, est qualifié pour la manche suivante.
           

En somme, c’est 2 victoires, 2 nuls et 2 défaites que le Togo enregistre dans ces éliminatoires, soit un total de 8 points sur 18 possibles.
           

Le Togo aura marqué 5 buts et encaissé 6, soit une différence de but de -1.
           

Si les Eperviers ont terminé ces éliminatoires avec 4 matchs sans défaites, l’entame de cette campagne a été catastrophique. Deux défaites en autant de matchs d’entrée, ce qui a compliqué la vie à Djene Dakonam et ses partenaires. Le sélectionneur national met surtout l’accent sur deux matchs à domicile que l’équipe devrait absolument gagner au vu du contenu proposé. Il s’agit de la Namibie et du Sénégal.
«On a perdu 6 points dans cette poule. On ne doit pas faire match nul contre le Sénégal en encaissant dans les dernières minutes. Ce n’est pas un but que le Sénégal a mérité, on leur a offert un cadeau. Normalement, on doit avoir trois autres points face à la Namibie à domicile. Le match face au Congo à Kégué, on n’a pas bien joué mais on peut les battre. Si on ajoute ces 6 points aux 8 que nous avons, on parlera actuellement d’une qualification», a fait savoir Paulo Duarte.            

Ce n’est que partie remise. Les Eperviers ont montré de très belles choses sur ces 4 derniers matchs. En étant invaincue, la sélection nationale confirme sa belle forme. Mais le travail continue.
           

Au vu de la dynamique de reconstruction sur laquelle surfent l’équipe, le staff technique, la FTF et le ministère des sports, le parcours du Togo est encourageant et promet un bel avenir pour la sélection nationale. Même si la qualification n’est pas acquise, il y’a de l’espoir pour la suite.
« La reconstruction amorcée est en marche », a indiqué la ministre des sports et des loisirs, Dr Lidi Bessi Kama à la fin du match.            

Le public togolais peut se réjouir du travail effectué par le staff de Paulo Duarte pour faire oublier les heures sombres enregistrées sous Claude Leroy.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message