Newsletter

Electricité pour tous à l’horizon 2030 : Le président Faure Gnassingbé lance les travaux de construction du Centrale photovoltaïque à Blitta

Electricité pour tous à l’horizon 2030 : Le président Faure Gnassingbé lance les travaux de construction du Centrale photovoltaïque à Blitta
Publié le : 07/02/2020 commentaire(s) (0)

Dans son engagement d’atteindre un taux d’électrification de 50% en 2020 et de 90% en 2030 le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a procédé ce lundi 03 février à   la pose de la première pierre de la Centrale photovoltaïque dans la localité  de Blitta. S’inscrivant dans le cadre des réalisations du mandat social et de la mise en œuvre de la stratégie nationale « Electricité pour tous à l’horizon 2030 «, l’ouvrage sera exécuté  par le groupe AMEA Power.            

D’une capacité énergétique de 50 MW, cette Centrale photovoltaïque une fois réalisée alimentera plus de 700 000 ménages et petites entreprises selon les projections. Financé par emprunt  par le Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement à hauteur de 15 millions de dollars et la Banque Ouest-Africaine de Développement à environ 7 milliards FCFA. Ce projet sera réalisé en deux phases : la première phase de 30 MW devant être mise en service fin juin 2020 et la seconde phase de 20 MW devant suivre fin octobre 2020. « Ce projet s’inscrit dans le cadre de la politique du Chef de l’Etat en matière énergétique et vise trois objectifs : permettre un accès total à tous les Togolais aux services énergétiques de qualité à un coût abordable ; atteindre l’indépendance énergétique totale à l’horizon 2030 ; et augmenter de façon substantielle la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national.

Ces objectifs sont en phase avec le Plan National de développement », a déclaré  le Ministre des Mines et des Energies, Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon. Il a au nom du gouvernement togolais, remercié les partenaires techniques, financiers et rassuré les populations de la volonté de l’Etat togolais à apporter de l’électricité à tous les ménages peu importe le lieu de leur résidence. Le ministre a enfin sollicité la collaboration de la population pour l’aboutissement heureux de ce projet.
 

Notons que les réformes  et  les projets (Cizo en l’occurrence) entrepris ont permis au Togo de faire des bonds spectaculaires en matière d’électricité. Le taux d’électrification est passé de 18% en 2005 à 48% en 2019. En réalité, beaucoup de localités du pays ont bénéficié de l’extension de l’électrification et de l’installation des lampes solaires. Ces démarches ont suffisamment contribué à l’optimisation du rendement, à la fiabilité du réseau électrique de distribution et à l’augmentation des demandes de raccordement.

En 2016, le taux de desserte électrique au Togo était en moyenne de 35% avec une disparité remarquable dans les zones rurales et semi-urbaines due aux coûts d’installation du compteur qui peuvent aller jusqu’à 120.000 francs CFA en fonction des localités. Pour corriger cette anomalie, l’Etat a mis en place un tarif social de l’énergie et a, dans la foulée, initié le projet Cizo pour rendre accessible l’électricité à plus de 300.000 foyers d’ici 2022. Puis en septembre 2019, la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) a digitalisé la demande de raccordement Moyenne tension (MT) avec la mise en place d’une plateforme numérique orientée vers les clients.

Cette digitalisation a rendu souples les démarches en ce sens qu’elle permet aux opérateurs économiques de gagner du temps, d’éviter les tracas administratifs et tout déplacement avant d’introduire leur demande de raccordement. Aussi, les Projets d’extension du réseau électrique de Lomé (Perel), de Réformes et d’investissement dans le secteur de l’énergie au Togo (Riset), l’inauguration d’un nouveau réseau de raccordement de deux cents (200) habitations et l’’installation de soixante (60) lampadaires à Abobo (localité située à plus de 35km de Lomé) pour un coût global de 120 millions de francs CFA, ont contribué à cette hausse du taux d’électrification. Grâce à ces résultats et d’autres projets en cours d’exécution, le Togo compte atteindre un taux d’électrification de 50% en 2020 et 90% en 2030.

Daniel A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message