Newsletter

Egalité des sexes : Angela Merkel s’engage et finance la coalition d’action internationale pour l’éducation des filles

Egalité des sexes : Angela Merkel s’engage et finance la coalition d’action internationale pour l’éducation des filles
Publié le : 09/07/2021 commentaire(s) (0)

Les dirigeants du monde se sont rencontrés à Paris en France pour le Forum génération égalité des Nations Unies, le 30 juin dernier. Organisé par ONU Femmes et des jeunes de la société civile, ce rendez-vous a été présidé par Emmanuel Macron, le Président français. Plusieurs Chefs d’Etats et de gouvernement étaient présents, en plus du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, des femmes leaders influentes du monde, dont le Premier Ministre de la République togolaise, Victoire Tomégah-Dogbé.            

Le Forum génération égalité intervient deux décennies après la Quatrième conférence mondiale sur les femmes et l’adoption de sa portée historique, notamment la Déclaration et le programme d’action de Pékin ou encore plateforme d’action de Pékin. Il s’agit de supprimer les différents obstacles systémiques qui empêchent les femmes de participer à tous les domaines d’activités de la vie.
La Vice-présidente des États-Unis d’Amérique Kamala Harris a salué la tenue effective du Forum. Elle a insisté sur le respect des engagements en matière d’égalité des sexes.            

La Chancelière allemande Angela Merkel a appelé de son côté à un monde égalitaire et juste et s’engage avec une enveloppe financière pour la coalition d’action internationale pour l’éducation des filles.
            L’ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton, et bien d’autres participantes influentes ont enrichi les échanges avec des histoires et anecdotes sur les conditions de la femme et sa lutte pour l’émancipation.            
Le Togo est engagé dans la promotion et la protection des droits des femmes dans tous les secteurs. Les femmes au Togo représentent le tiers du gouvernement actuel avec à sa tête une femme.  Elles occupent des portefeuilles de souveraineté comme la défense nationale.  D’autres institutions de la République, dont l’Assemblée nationale, ont également à leur tête des femmes.
Notons que les femmes et les filles représentent la moitié de la population mondiale et donc la moitié de son potentiel.

L’égalité des sexes, en plus d’être un droit humain fondamental, est essentielle à la mise en place de sociétés pacifiques dotées d’un plein potentiel humain et d’un développement durable. De plus, il a été démontré que l’autonomisation des femmes stimule la productivité et la croissance économique.

Carole AGHEY

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message