Newsletter

Duplicité, égoïsme, traîtrise, cupidité, roublardise, l’opposition vole en éclats et offre la majorité des mairies à UNIR: La C14 et l’ANC ont voté pour ‘‘l’oppresseur’’ UNIR dans le Golfe 5, Golfe 3 et Amou 2

Duplicité, égoïsme, traîtrise, cupidité, roublardise, l’opposition vole en éclats et offre la majorité des mairies à UNIR: La C14 et l’ANC ont voté pour ‘‘l’oppresseur’’ UNIR dans le Golfe 5, Golfe 3 et Amou 2
Publié le : 19/09/2019 commentaire(s) (0)

Les Togolais se sont rendus aux urnes le 30 juin dernier pour élire leurs conseillers municipaux après 32 ans. Le parti UNIR s’est encore une fois imposé en remportant une large majorité de sièges. Après la proclamation par la Cour suprême des résultats, place aux choix des maires et leurs adjoints. Si dans certaines communes le choix des maires s’est déroulé comme une lettre à la poste, dans d’autres municipalités, il n’a pas été facile. C’est justement dans ces cas de figure que l’on découvre le vrai visage de l’opposition.            

Des insultes et autres invectives fusent de partout laissant apparaître au grand jour les inimitiés entre les leaders de l’opposition. Dans le Golfe 5, la tête de liste de l’ANC Jean Eklu qui a échoué dans sa tentative de prise de cette mairie, s’attaque vertement à la C14 en la traitant « de malhonnête » sur la radio Nana FM. Jean Eklu fustige la C14 parce que les conseillers de ce parti n’ont pas voté pour lui mais ont porté leur choix sur Aboka Kossi le candidat du parti UNIR. Intervenant sur la radio victoire, Mme Isabelle Améganvi s’en est prise aux responsables de la C14, les accusant de duplicité et traitrise parce qu’ils ont violé le pacte d’union conclu après la proclamation des résultats par la Cour Suprême.
           

Pour Mme Isabelle Améganvi les dignitaires de la C14 ont préféré porter leur choix sur le candidat deUNIR qu’elle qualifie d’oppresseur au détriment du candidat de l’opposition démocratique en l’occurrence Jean Eklu. Réagissant à cette attaque en règle contre la C14, Mme Adjamagbo Johnson a laissé éclater sa colère en indiquant que beaucoup de maires élus de l’ANC l’ont été grâce aux voix des conseillers de la C14. Si dans le Golfe 5 ses conseillers ont voté pour le candidat de UNIR c’est à cause des insultes de Jean Eklu à l’endroit des populations d’Aflao.
           

Elle a laissé entendre que si l’ANC les accuse de pactiser avec le diable qui est UNIR alors, qu’est-ce que Jean Pierre Fabre est allé chercher chez le premier ministre Klassou Sélom en catimini ? Le comble c’est qu’au même moment où l’ANC tirait à boulet rouge sur la C14, ses conseillers ont allègrement voté pour le parti UNIR dans le Golfe 3 et dans Amou 2. Et pourtant Mme Isabelle Améganvi tançait la C14 de porter ses voix sur l’ ’’oppresseur’’. Finalement l’on peut dire sans se tromper que l’opposition aime tellement « l’oppresseur » qu’elle a  voté pour lui.
Même si l’ANC rend public un communiqué faisant croire que ses conseillers qui ont voté pour UNIR écoperont des sanctions disciplinaires, nombreux sont les observateurs qui pensent plutôt que c’est  de la poudre aux yeux pour amuser la galerie  face aux critiques acerbes fusant de toutes part, contre eux. « En lieu et place d’une sanction pourquoi ne pas les exclure du parti ?» rigolait un zémidjan, militant de l’ANC qui trouve répugnante cette guerre médiatique.  Le plus simple aurait été que la deuxième vice-présidente de l’ANC Mme Isabelle Améganvi ne dégaine pas des flèches empoisonnées contre la C14 que ce débat et ces déballages ne soient mis sur la place publique.            

Si l’ANC trouve qu’il est mauvais de voter pour UNIR pourquoi ses conseillers ont-ils fait la même chose dans le Golfe 3 et Amou 2? Un dignitaire de la C14 ne s’est pas privé de révéler que sans les voix de la C14, Jean-Pierre Fabre ne sera pas élu maire du Golfe 4. « Le parti UNIR a proposé à nos conseillers de porter leur choix sur leur tête de liste pour être maire du Golfe 4 et court-circuiter le président de l’ANC. Mais nous avons catégoriquement rejeté cette offre et avions fait bloc derrière Jean-Pierre Fabre et Isabelle Améganvi pour gagner cette mairie.
           

D’ailleurs, c’est la C14 qui a permis à l’ANC de gagner les quatre mairies de Lomé. Au lieu de nous remercier pour cette solidarité, les responsables de l’ANC nous accusent et nous traitent de tous les noms d’oiseaux. Quelle ingratitude ! Et pourtant ce parti a rejeté catégoriquement  l’union sacrée de l’opposition que nous avons souhaitée afin de présenter une liste commune. Mais l’ANC a rejeté cette initiative en affirmant qu’autant personne ne l’’avait obligé à rejoindre la C14, autant personne ne l’obligerait à rester. Mais au lendemain de la proclamation des résultats et se rendant compte qu’ils n’ont obtenu aucune majorité pour décrocher une mairie, ils reviennent vers nous, tout honte bue pour quémander notre soutien. Maintenant qu’ils ont obtenu six mairies avec l’appui de la C14 ils se permettent de nous insulter. Quel mépris à l’endroit de la C14 qui leur a offert six mairies ! », fulminait ce cadre de la C14.
           

Cette guerre inter opposition dont l’ANC a ouvert les hostilités montre à suffisance le vrai visage de l’opposition qui est incapable de s’unir sur un petit point. C’est justement dans cette mésentente que cette opposition prépare l’élection présidentielle qui aura lieu dans moins de six mois. En tout cas leur adversaire le parti UNIR ne peut que se frotter les mains et se prépare déjà pour la présidentielle de 2020 soudé autour de leur champion. L’opposition Togolaise ressemble à une boite à crabes dont les leaders se détestent et se lavent sans se mouiller.
 

Aliziou Dominique  

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message