Newsletter

Célébration de la Pâques 2019 : L’ONG IYF prêche pour une éducation au changement de mentalité à travers un spectacle au Palais des congrès de Lomé

Célébration de la Pâques 2019 : L’ONG IYF prêche pour une éducation au changement de mentalité à travers un spectacle au Palais des congrès de Lomé
Publié le : 27/04/2019 commentaire(s) (0)

L’ONG Internationale Youth Fellowship (IYF) du Togo, dans l’objectif de former les responsables politiques, de sociétés et d’entreprises au changement de mentalité et aussi pour souligner l’importance de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ pour les chrétiens, a organisé, le 20 avril dernier, veille de la fête de pâque au Palais des congrès de Lomé, une soirée dénommée « Cantate de pâques ». Cette rencontre riche en enseignements et en spectacles, a été ouverte par le préfet du golfe le Colonel Awaté Hodabalo en présence du président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe et d’Agoé-nyivé, M. Aboka Kossi, et du représentant résident d’IYF au Togo, le pasteur Young Sam KIM.

Ce grand évènement chez International Youth Fellowship (IYF) du Togo s’inscrit dans la droite ligne de la cantate de Pâques 2019, qui est une représentation de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ. Cette représentation est certes un spectacle culturel, mais aussi un moment important pour les chrétiens de méditer la mission salvatrice de Jésus à l’égard du peuple Juif en tant que descendant du patriarche Abraham.

Une occasion pour l’aérateur principal, M. KIM Sam, d’inviter les chrétiens d’aujourd’hui, surtout ceux du Togo à croire à ce salut que Jésus apporte à tous les pécheurs de tous les temps. « À travers Adam, le péché est entré dans le monde, et à travers Jésus-Christ, le péché est enlevé du monde. Il revient aux vrais adorateurs du Seigneur de prendre conscience et de croire pour être sauvés», a indiqué le pasteur KIM. Il a, en outre, appelé l’assistance à aller au-delà du festif de la commémoration de la fête de Pâques pour pénétrer dans son véritable mystère.

Le président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe et d’Agoé-nyivé, M. Aboka Kossi, a pour sa part souhaité une bonne fête de pâques à tous les chrétiens présents à cet Opéra de Pâques en les invitant à plus d’attention enfin de tirer le meilleur profit de la soirée. « L’éducation doit être le porte flambeau des nations et un peuple sans éducation est un peuple aveugle et sans avenir. C’est pourquoi je vous invite à bien vouloir tirer des leçons de l’assise de ce soir afin que nous puissions bâtir un peuple, une nation prospère pour tous », a déclaré Kossi Abaka. 

Il a par ailleurs invité les parents à faire un effort pour une éducation parfaite de la jeunesse d’aujourd’hui pour que la génération future ne souffre pas des actes d’incivisme et d’intolérance.
Selon le préfet du Golfe, Col Awaté Hodabalo, cette rencontre n’est pas uniquement spirituelle mais aussi un temps d’enseignement et d’éducation sur les valeurs sociétales et culturelles, c’est pourquoi il a, dans son allocution d’ouverture, remercié la délégation spéciale de la préfecture du Golfe et d’Agoé-nyivé pour le partenariat de formation et d’éducation des jeunes qu’elle a signé depuis deux ans avec IYF.

Car, pour Col Awaté, l’homme peut être un génie, beau métriser la science ou la technologie, mais s’il lui manque la connaissance de soi, le savoir-être et le savoir-vivre, il lui serait impossible d’atteindre son plein épanouissement, malgré son énorme potentiel. C’est pourquoi, il a encouragé les jeunes bénéficiaires des différentes formations de IYF à se donner davantage pour devenir des modèles pour les autres.

Notons que M. Young Sam KIM a eu d’autres activités le même jour avant l’Opéra de pâques, notamment la formation de plus trois cent (300) couples dans la matinée sur les valeurs et les normes d’un mariage épanoui. Il a encouragé les jeunes à cette occasion à ne pas avoir peur de s’engager dans le mariage.

Le représentant résident de l’ONG IYF au Togo a également entretenu en fin d’après-midi au salon VIP du Palais des congrès de Lomé les différents partenaires sur le ‘’Mind Education’’ (éducation au changement de mentalité). Durant plus d’une heure et demie, le formateur KIM, a délivré tous les secrets de la réussite du développement de la Corée du Sud à ses interlocuteurs composés d’acteurs politiques, d’entrepreneurs et de responsables de sociétés.

Le pasteur a invité ces derniers à ne plus se plaire dans leurs limites, mais à aller au-delà des obstacles, car selon lui, l’homme ne peut jamais prétendre réussir sans opposition or pour surmonter les défis, il faut un changement de mentalité. « L’investissement ne doit pas qu’être financier, il faut investir mentalement », a-t-il conclu.


A Daniel
 



Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message