Newsletter

Camp de réfugiés d’Avépozo : Les portes du site seront closes dès fin juin prochain

Camp de réfugiés d’Avépozo : Les portes du site seront closes dès fin juin prochain
Publié le : 08/04/2022 commentaire(s) (0)

Le camp des réfugiés d’Avépozo, au sud-est de la capitale, va bientôt fermer ses portes. Cette décision des autorités togolaises en collaboration avec les premiers responsables de l’agence onusienne en charge des réfugiés basée à Lomé, fait suite à la Déclaration de la cessation des réfugiés ivoiriens prononcée par l’État ivoirien en octobre 2021            

Le centre des réfugiés d’Avépozo qui n’abrite plus que quelques 1500 personnes, va fermer ses portes en juin prochain. Après avoir accueilli près de 12.000 pensionnaires ceci majoritairement des déplacés de la crise ivoirienne, depuis les années 2011, le camp d’Avépozo devra faire profil bas. Et pour cause, les derniers pensionnaires sont en attente de leurs rapatriements volontaires ou l’octroi du droit d’asile. Elles ont reçu, le jeudi 31 mars dernier, la visite d’une délégation composée du ministère de l’Action sociale et du PNUD.


Cette visite s’inscrit dans la droite ligne de la Déclaration de la clause de cessation des réfugiés ivoiriens, prononcée par l’État ivoirien et le HCR devant la 72ème Session du Comité Exécutif du HCR, tenue à Genève du 04 au O8 octobre 2021.

Par cette déclaration, l’État de Côte d’Ivoire invite les pays frères abritant les réfugiés ivoiriens, à intensifier les actions de promotion des solutions durables en faveur des réfugiés ivoiriens, et mettre en œuvre un plan d’actions pour le processus de cessation et d’exemption. Ainsi, la délégation y était allée, les bras chargés de présents, notamment des vivres et des non vivres, composés d’équipements. Ces dons sont un geste de solidarité conjoint entre la représentation nationale du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et des agences onusiennes basées au Togo.

De fait, à compter du 30 juin prochain, les pensionnaires de ce centre devront faire leurs adieux au sol togolais ou bénéficier d’un droit d’asile afin de continuer par séjourner au Togo. Notons que le camp d’Avépozo, un site en bordure de mer, a été créé en avril 2011 par l’État togolais en collaboration avec le HCR, afin de faire face à l’afflux massif de réfugiés ivoiriens au Togo.

@macite.info

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message