Newsletter

Bientôt un congrès des sorciers pour booster le développement de l’Afrique

Bientôt un congrès des sorciers pour booster le développement de l’Afrique
Publié le : 11/07/2019 commentaire(s) (0)

Longtemps considérée comme un mythe, la sorcellerie à ciel ouvert, est en train de prendre forme en Afrique. Les pratiquants de cette science occulte s’organisent pour tenir le tout premier congrès de l’histoire en terre ougandaise.         

C’est donc parti. La toile annonce déjà l’événement du siècle. L’Ouganda accueillera au mois de septembre 2019 un congrès unique en son genre. Il sera consacré, tenez vous bien, à la sorcellerie.
        

Ce n’est donc pas un conte de fée. Les conditions semblent être réunies pour tenir ces assises importantes afin de permettre à l’Afrique de puiser dans cette pratique jugée nuisible et destructive, des vertus pour booster son développement.
        

Dans tous les cas, un comité d’organisation est déjà en place et passe au peigne fin les derniers préparatifs.
        

Le Président de ce comité, le sieur, Odhim Rojiga, lui-même, patron de tous les sorciers ougandais , a laissé entendre que l’objectif assigné à cette rencontre est de lever le voile sur cette pratique et de permettre aux sorciers africains de normaliser leur profession, mieux, de leur offrir l’opportunité de mettre leurs compétences au service de leurs pays respectifs comme cela se fait, dit t’il, en Europe.
Cette rencontre, selon lui,  permettrait aussi de décider des modalités de mise en valeur de leur don divin.         

A en croire les organisateurs, les chances de succès sont multiples.
        

En effet, ils seraient déjà des milliers, les sorciers africains et européens à annoncer leur participation. Mieux, les autorités ougandaises, elles mêmes, auraient rassuré et promis planifier tout pour le succès desdites assises.  
        

La seule zone d’ombre qui reste à clarifier est celle de savoir comment les participants arriveront sur les lieux, surtout ceux qui sont hors du pays ?
        

Peut-être que cette occasion sera une excellente opportunité pour nos «ambassadeurs» de voyager à bord de leurs jets privés nocturnes.
Wait end see.  

B.TALOM

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message