Newsletter

Attribution et renouvellement des agréments des ONG : Le gouvernement veut voir plus clair

Attribution et renouvellement des agréments des ONG : Le gouvernement veut voir plus clair
Publié le : 30/07/2021 commentaire(s) (0)

Le gouvernement togolais dans sa vision de voir clair dans la gestion des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et des associations qui pilulent un peu partout sur tout le territoire national, met fin provisoirement à l’attribution et au renouvellement des agréments à ces institutions. Cette décision qui est l’une des plus importantes du conseil des ministres du samedi 24 juillet tenu à Pya fait suite à un constatamère des autorités sur la gestion catastrophique ces institutions par certains directeurs.            

Pour le gouvernement, c’est une nécessité d’actualiser le cadre réglementaire. Ceci, « compte tenu de l’évolution du contexte d’intervention des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et de la nécessité pour l’Etat d’assurer le contrôle, la transparence et l’efficience de leurs actions ».
           

Dans l’objectif d’amener ainsi les ONG et les associations à mieux se mettre au service de l’épanouissement de la population, l’autorité   tient à évaluer
           

Pour le gouvernement, c’est une nécessité d’actualiser le cadre réglementaire. Ceci, « compte tenu de l’évolution du contexte d’intervention des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et de la nécessité pour l’Etat d’assurer le contrôle, la transparence et l’efficience de leurs actions ». ce qui se fait concrètement sur le terrain avant d’autoriser celles qui respectent bien leur cahier de charges à continuer leurs activités
           

Le gouvernement estime par ailleurs qu’il s’agira également de renforcer les résultats des interventions des ONG en les alignant sur les priorités du gouvernement.
           

D’ailleurs un processus était entamé depuis 2016 en vue de la modification de la loi relative à la vie associative au Togo. L’avant-projet de loi élaboré par le gouvernement à cet effet, a récemment été analysé par la Plateforme « Espace Civique et Environnement favorable des OSC au Togo » (composée de plus de 500 organisations) qui a fait ses recommandations aux autorités.
 

Essobiou A.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message