Newsletter

A quelques jours des obsèques du grand Rocker Jimi Hope La famille de l’illustre disparu toujours en proie à de farouches antagonismes

A quelques jours des obsèques du grand Rocker Jimi Hope La famille de l’illustre disparu toujours en proie à de farouches antagonismes
Publié le : 13/09/2019 commentaire(s) (0)

Au moment où partout sur le territoire, les artistes de la chanson et les nombreux fans du plus grand Rocker africain disparu dans la nuit du 4 au 5 août dernier à Paris, se mobilisent pour lui rendre un ultime hommage, la famille de l’illustre disparu est en proie à des antagonismes inouïs de nature à hypothéquer le bon déroulement des obsèques.            

Quand la veuve et l’orphelin réclament une veillée et une messe catholiques, du fait que le défunt a été baptisé dans cette religion, les autres membres exigent que cela se déroule plutôt conformément aux rites de l’église protestante à laquelle le défunt se rapprocherait peu avant son rappel à Dieu. Par ailleurs, la question se pose de savoir si la veillée va se dérouler avec le corps présent ou non. A ce jour, l’unanimité n’est pas encore faite sur le cimetière où l’artiste sera inhumé. Entre le cimetière de la plage et celui de Bè-Kpota le choix se révèle difficile à faire unanimement. En dépit de la mission de bons offices initiée par les autorités depuis les premières heures, les positions demeurent si tranchées que beaucoup redoutent le pire. En gros il se pose la question de légitimité : qui sont plus légitimes à organiser les obsèques que les autres ? Est-ce la veuve et l’orphelin ou les autres membres de la famille éplorée ? Ou encore les deux ? Les uns et les autres sont tellement préoccupés par ces brouilles que personne ne voit le temps passer. A quelques jours seulement de l’inhumation, aucun avis de décès, moins encore un faire part, n’est imprimé. Idem pour la diffusion sur les médias. Tout porte à croire que la veuve après 32 ans de vie commune avec le défunt est la mieux indiquée pour organiser les obsèques du mari.
           

Vivement que la famille éplorée fasse l’effort de surpassement qui convient afin d’éviter que les obsèques du Grand Rocker africain de tous les temps soit purement et simplement sacrifiés sur l’autel de l’intolérance sur fond de velléités que nous taisons par décence. 
           

Autant la veuve Senaya Marie- Charlotte, la franco béninoise mérite sa place dans l’organisation des obsèques, autant les frères, sœurs et parents du disparu doivent jouer leur partition. Chacun doit évoluer dans les stricts intervalles de son domaine de définition.
           
 
De la veuve nous apprenons qu’elle est une femme d’un courage exceptionnel, très attentionnée, toujours aux côtés de son mari, dans la joie comme dans les moments difficiles.

D’après nos informations au cours de la longue maladie de l’artiste, cette femme de caractère avait, toute affaire cessante en France, débarqué au Togo pour se mettre au chevet du malade. Face à la complication de l’état de santé de ce dernier, c’est encore elle qui, avec l’appui du Chef de l’Etat, a assuré l’évacuation de Jimi Hope sur Paris. Plus que quiconque, c’est encore sur elle que va reposer l’éducation de l’unique fils qui lui reste. A la grande famille Sénaya de prendre toute la mesure de l’événement pour permettre au défunt d’être conduit dans la sérénité, en sa dernière demeure.


Ricardo

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message