Newsletter

A propos des violences sur les stades : Le ministre Foli-Bazi et le président de la FTF unanimes : " Les fauteurs des troubles seront sanctionnés… "

A propos des violences sur les stades : Le ministre Foli-Bazi et le président de la FTF unanimes :
Publié le : 22/02/2019 commentaire(s) (0)

Les vieux démons du football togolais, à savoir les violences sur les stades, semblent une fois encore faire surface malgré les mesures prises par la Fédération togolaise de football (FTF) pour les éradiquer. Face à la résurgence de ce phénomène déplorable pour le football togolais, les autorités en charge des sports ont réagi : " …Il faut arrêter ces comportements déplorables ", a martelé le ministre des Sports, Foli-Bazi Katari, lors d'une conférence de presse le lundi 18 février dernier. Il a promis que " tout sera fait pour que la sérénité revienne pour le bien de tous les acteurs ".

Depuis quelques semaines déjà, certains matches de championnat de première ou de deuxième division de football se terminent en queue de poisson avec à la clé des actes de violences qui engendrent des dégâts matériels et des blessés plus ou moins graves. La goutte d'eau qui a débordé le vase est la scène de violences intervenues à la fin de la rencontre Okiti de Badou et Ifodjè d'Atakpamé, des clubs de D2. En cause, une faute sifflée dans la surface de vérité d'Okiti qui menait 1 but à zéro, donc un penalty accordé à Ifodjè, qui a suscité le courroux des supporteurs de l'équipe locale, Okiti. La suite, c'est sans commentaire…

Cette situation a piqué au vif les autorités sportives qui ont décidé, lundi dernier, de prendre le taureau par les cornes en sanctionnant les auteurs de troubles, ceci conformément aux textes en vigueur.

Pour le ministre des Sports, point n'est besoin d'aller vite en besogne, tellement le mal est perceptible et profond, mais des décisions sérieuses doivent être prises pour stopper ce fléau qui tue le football national. " Ma décision est de permettre à tout le monde de mesurer la juste valeur de la décision à prendre pour arrêter ces comportements regrettables. 

Les fauteurs de troubles vont répondre de leurs actes.", a martelé le ministre des Sports.
Pour le président de la FTF, le Col Guy Akovy, cette situation est préoccupante et " ternit l'image du football togolais. Il faut prendre des décisions pour dissuader les auteurs de ces genres d'actes inciviques qui veulent saboter le championnat ".

C'est dire que les autorités sportives ont pris la mesure de la chose et entendent prendre des dispositions qui s'imposent afin de mettre fin à ces séries de violences qui semblent s'établir sur les terrains de football. Mais il est clair qu'on ne va pas au stade pour se faire molester mais pour le plaisir du sport roi, le football.

Vivement que les ''talibans'' qui se sont invités dans le football quittent les stades au risque de connaitre la rigueur de la loi.

JPB

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message