Newsletter

1ère édition de la «Semaine de la presse» au Togo : Une réussite malgré la pandémie selon Arimiyao Tchagnao

1ère édition de la «Semaine de la presse» au Togo : Une réussite malgré la pandémie selon Arimiyao Tchagnao
Publié le : 07/05/2021 commentaire(s) (0)

Le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) a lancé officiellement le 26 avril dernier via une conférence, la première édition de « La Semaine de la Presse ». Un concept qui remplace désormais les Journées Portes Ouvertes (JPO). Pour cette première édition, la presse a choisi d’ouvrir la voie à une nouvelle ère dans la sphère médiatique togolaise sur fond de mise en pratique de réformes opérées et également une manière de regrouper la presse togolaise. Ce grand événement s’est déroulé du 26 avril au 3 mai 2021.            

« La Semaine de la Presse », annoncé à Dapaong au dernier rendez des Journées Portes Ouvertes par Arimiyao Tchagnao, Président du CONAPP, c’est chose faite.
L’objectif majeur de ce concept vise à renforcer la responsabilité sociétale de la presse et plus de flexibilité face aux nouveaux enjeux afin de la rendre plus efficace.            

L’un des piliers fondamentaux de l’Etat, la presse est gouvernée par des principes dont la déontologie et un code qui s’imposent à elle. L’un des défis auxquels est confrontée la presse et ce qu’elle compte relever est la lutte contre la désinformation ou le phénomène de Fakenews souvent véhiculés par les réseaux sociaux.
           

L’initiative de mutation des journées portes ouvertes de la presse en semaine de la presse acquièrt l’adhésion des autorités à travers le ministère de la Communication et des Médias. « Une ère de modernisme et de modernité s’ouvre, à travers cette mutation de la presse », a rappelé le représentant du ministre de la communication et des médias, Franck Missite lors du lancement officiel. « La presse doit être soutenue », a-t-il dit.
           

Pour la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), l’initiative est innovatrice. Elle est une occasion de franchir une étape. Le représentant de la HAAC a convié les professionnels des médias à faire de cette journée, une opportunité qui débouche sur la mutation des organes vers des entreprises de presse, en respectant le nouveau code de la presse. «Le nouveau code de la presse est bénéfique pour les journalistes. Il y a des réponses aux questions liées à la profession », a-t-il souligné.
           

« Les principes de ce noble métier au cours de cette édition ont été renforcés », a indiqué M. Tchagnao, avant de poursuivre que seul le CONAPP ne peut y arriver, je remercie la convergence des génies pour des réponses concertées.
           

« Nous avons souvent pris du temps pour traiter du quotidien d’autres corps de métier, travailler à l’amélioration de leur condition de vie, mais jamais nous ne nous consacrons pas du temps pour parler de nous. La SEMAINE DE LA PRESSE est l’ultime occasion qui a rassemblé les professionnels des médias ainsi que tous les acteurs pour plancher sur ce qui a marché de même que sur ce qui n’a pas été, puis ont posé de nouvelles bases pour une amélioration du travail aussi bien que des conditions », a précisé le président du CONAPP.
           

Pour lui, la pandémie au coronavirus a freiné de grandes ambitions qui étaient au programme mais l’essentiel est fait.
« Au départ, nous avons retenu 13 actions fortes à mener à l’occasion, dénommées « les 13 plus de la SEMAINE DE LA PRESSE ». Seulement certaines de ces actions sont retenues pour marquer l’événement. Ce fut l’occasion pour les professionnels des médias de se retrouver, de se parler et de relancer avec brio ce qui doit être de grandes garanties de réussite pour le secteur », a-t-il ajouté.            

Le 29 avril dernier, il a été organisé une rencontre d’échanges et de travail avec tous les chargés de communication des institutions du pays. Une plateforme professionnelle est.
           

Le vendredi 30 avril 2021, a été organisée une table-ronde entre les différentes organisations professionnelles du pays en présence d’une délégation du Patronat béninois. Cette rencontre a permis des échanges d’expériences entre la presse togolaise et béninoise. Le nouveau code de la presse et ses implications ont été pris en charge également.
           

C’était l’occasion d’attirer une fois de plus, l’attention des médias sur le respect scrupuleux de la bible du métier afin d’avoir une presse plus responsable et crédible. Les journalistes du Bénin ont édifié leurs homologues togolais sur comment créer, tenir et gérer avec succès, une entreprise de presse. L’étude de la convention collective a été également faite.
           

Pour le président, au CONAPP, le nouveau code impose une formalisation. Nous sommes appelés à muter de notre état informel vers des sociétés de presse. Cela s’entend que véritablement, nous allons dorénavant nous comporter comme de véritables employeurs, pourvoyeurs d’emplois réels. Comme tels, nous aurons bientôt des contraintes bon gré mal gré. Nous aurons désormais un organigramme bien structuré avec de vrais employés que nous déclarerons. Le gouvernement nous a certes donné un moratoire de 3 ans pour le faire. Mais nous comptons actuellement quelques mois pour boucler ces trois (3) ans.
           

« Nous nous sommes engagés à signer enfin la convention collective avec les syndicats, mais à titre conservatoire, le temps que le moratoire prenne fin. Cette signature va créer une conscience chez les patrons qui devraient commencer par se préparer à s’accommoder aux nouvelles exigences. Les préalables ont été faits et la signature se fera très bientôt », a-t-il dit.
           

Des émissions sur des stations de radio et des chaînes de télévision ont été également au menu de cette semaine qui a pris fin lundi 3 mai 2021, par un dîner apothéose qui a réuni au Relais de la Caisse à Lomé, plusieurs professionnels des médias et leurs partenaires.
           

En attendant les 6 et 7 mai 2021, pour boucler la boucle des activités avec un atelier de formation axé sur les procédures de passation des marchés publics, Arimiyao Tchagnao, président du CONAPP, s’est réjoui du bon déroulement des acticités inscrites à l’agenda de cette semaine.
           

Rendez-vous pour l’acte 2 de la semaine de la presse l’année prochaine.
 

Carole AGHEY

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message